Les fameuses bourdes de Ségolène Royal

segoleneroyal.jpg

  Décryptage de propagande encore et toujours,

  L’UMP a balancé son arme lourde, sur la toile : http://www.dailymotion.com/video/x12il5_sego-zapping , un clip de cassage de « Ségolène », véritable best-of de variations sur le thème « Elle est nulle ».

  Ceux qui auront un minimum de culture s’y amuseront à voir à quel point, effectivement, on peut détourner la vérité en sortant des propos de leur contexte, et en comptant sur la méconnaissance du public pour faire passer tous les pièges grossiers.

  Pourquoi ne pas y répondre ? Aucune de ces « gaffes » n’est réelle, exceptée « bravitude ». Quelle tragédie… Vous en voulez la preuve ?

  Déjà, bien entendu, il y a la question des journalistes. Sur cette vidéo, on voit tout un florilège de toutous de la droite aux ordres de Sarkozy – Laurence Ferrari ( « l’autre femme de la campagne présidentielle », dixit Canal + ), les deux vautours officiels de Public Sénat, qui ont été particulièrement fourbes lors de la campagne interne du PS en ne posant que des questions personnelles, ainsi que celui qui se gargarise de coincer Royal sur la question des sous-marins…

  Eh bien, commençons par celle-ci, avant de toutes les reprendre : Nous avons six sous-marins nucléaires d’attaque, quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins. Royal tente d’éluder, puis dit « un, deux ». Le journaliste dit « sept » ; personne ne le reprend, lui. D’où sort-il ce chiffre ? Est-il pire de ne pas savoir, ou d’affirmer avec force une bêtise ? C’est également la tactique qu’a choisi Sarkozy, en étant certain d’avancer « quatre », pour répondre à cette même question, alors qu’on lui demandait l’autre effectif – les sous-marins d’attaque, six. Qui ne voit pas le lien ?

  Continuons avec le plus important, le plus honteux : la justice chinoise. L’extrait est totalement sorti du contexte, puisqu’il s’agit d’évoquer la justice ECONOMIQUE chinoise, celle qui frappe les gros patrons s’ils maltraitent leurs employés. Effectivement, pour donner un exemple, aux USA WallMart peut licencier tous ses employés et plier bagage dès qu’un syndicat s’est implanté dans une de ses franchises ; ce comportement est interdit, en Chine. C’est cela que louait Ségolène Royal, et elle a ajouté à la phrase d’après très explicitement un rappel aux droits de l’Homme ( Human Rights en anglais, et non « Droits humains » comme l’a encore prétendu la droite ).

  Sur le nucléaire iranien, ensuite, qui montre encore que DSK et Fabius sont prêts à brouiller les cartes pour l’enfoncer ; Le TNP stipule, article 3, que l’accès au nucléaire civil de l’Iran doit être assorti de contrôles. L’Iran refuse ces contrôles. Alors ? Est-ce compliqué à comprendre ? Pas de contrôles, pas de nucléaire civil. Royal défend le TNP, tous les autres sont à côté de la plaque.

  « Bravitude », ah… quelle merveille de voir ce qu’une métaphore poétique légère peut déclencher comme sarcasmes… de même que la « bourde » du Hezbollah a été diffusé 24/24 pendant cinq jours à chaque ouverture de JT ( alors que le Hezbollah a été reçu à l’Assemblée Nationale en juin 2006 ), la droite a brassé de l’air dessus, jusqu’à Bayrou qui décrète qu’un président doit savoir parler français.

  Donc oui, voilà, Royal a dit « bravitude ».

  Pour le reste, on voit la mise à pied de Montebourg, comme une gaffe de Ségolène Royal, Laurence Ferrari qui nous fait croire que l’Etat-UMP a vraiment mis en place un système de lutte contre les violences conjugales, et un lapsus involontaire dans lequel Royal dit « précarité » au lieu de « sécurité ».

  L’avantage, avec ce genre de propagande, c’est qu’un mensonge est révélateur ; on voit donc qui veut faire mentir qui, avec l’aide de quelle personne, etc… Décidément, voici un beau panel de petites bidonneries, en particulier celle sur la justice chinoise qui est bien ignoble. Visiblement, ce clip date d’il y a un mois et demi. Aujourd’hui, l’UMP en est à ne pas même reconnaître que le PS ait un programme. Les débats n’ont pas existé, le programme n’est qu’un « catalogue », d’ailleurs le PS n’existe pas, et Royal est nulle…

  Tout cela ne tient qu’avec des vidéos bidons et des interviews truquées, piégées, où simplement toutes les questions importantes sont évacuées au profit de non-information, de mensonges ou de désinformation.

  Jusqu’où peut-on mentir au peuple français ? Chez les militants de l’UMP ou de Villiers par exemple, on trouve tout simplement des jeunes qui ont trop regardé TF1. Mais vraiment. Chez des sympathisants de gauche, des trentenaires qui lisent Libération, qu’ils croient être un journal de gauche, ou Le Monde, et tombent dans les panneaux.

  Le problème fondamental de l’UMP, est son manque de mesure. Le CSA, sous Sarkozy, est passé à neuf membres de droite, sur neuf,  avant que Chirac dise qu’un de gauche serait peut-être un peu  moins voyant. Aujourd’hui, c’est toujours neuf, mais dans les journaux on parle d’en mettre un qui serait centriste, éventuellement.

  Voilà la marge de démocratie que laisse l’UMP, au CSA, comme au gouvernement : un centriste.

8 Réponses à “Les fameuses bourdes de Ségolène Royal”

  1. kassubeck sebastien dit :

    « jusqu ou peut on mentir au peuple francais francais ? »
    je vous pose la question.
    SMIC a 1500euros
    35h effective de cour pour les enseignants
    reduction de notre activite nucleaire de 50 %
    un femme sur trois meurt sous les coups de son mari
    j en passe et des meilleurs.
    Je ne soutien pas n.sarkozy,mais une fois de plus je m interroge:
    peut on confier la fonction supreme a quelqu un qui n a pas conscience de ce qu il dit ?

  2. Seb dit :

    infiniment d’accord sur le fond, a savoir que la manipulation des images fait rage…De partout; La ou je tique a la lecture de cet article, qui commence bien, c’est qu’il continue sur la lancée de la diabolisation, et de la théorie du complot, si chère outre atlantique. Sarkozy n’a pas le monopole de la manipulation, loin de la. Etes vous allés faire un tour sur « Segosphère », ou on peu voir dans le « Sarko-quizz » des phrases elles aussi sorties du contextes, mais cette fois sans aucune source (au moins les images sont réelles…), lisez-vous Marianne, ou Le Canard, spécialistes en manipulations d’images et de citations, ou encore Charlie Hebdo, qui ne s’embarasse même plus de faire semblant d’etre fin…Pour finir, dans votre plaidoirie vous ne parlez pas du flou absolu dans lequel on ange a chaque intervention de Mme Royal (d’abord ralentir la dette, ensuite stabiliser, puis réduire…Professeurs choisis par le principal, mais co-choisis aussi par les collègues…Nucléaire a 50% et ER a 20%-cela fait 30% d’énergies polluantes, chères, et non-francaises-…régularisation au cas par cas mais les parents et grands parents d’élèves scolarisés systématiquement régularisés…)Je n’ai pas assez de place pour tout citer, mais ces bourdes, je ne les ai pas vues sur internet, mais en direct, devant ma télévision, aux heures de grande écoute. Lequel est plus dangereux des deux, un hyperactif boulimique, ou une démagogue versatile, fuyante et inculte…

  3. Den dit :

    Bécassine

    Discussion entre alcooliques au bar du coin, Ségolène que je nomme : « Bécassine » n’a fait que dire des énormités les unes après les autres.
    Jute 2 phrases tirées du débat :
    ‘ » Je demanderai aux policiers de raccompagner les femmes policiers chez elles le soir », superbe non !!
    « Pour les 35 heures nous ferons une réunion avec les délégués syndicaux et nous ferons ce qu’ils voudrons faire, et si ils ne veulent rien faire, nous ne ferons rien ». Voila de la prise de risque extraordinaire, moi je veux bien être président de la république pour faire cela.
    Un chef d’orchestre doit donner le souffle et tenir le rythme, un commandant de bord doit diriger le navire dans la route qu’il a choisi, pas suivre les courants et les vents.
    Comment peut-on faire confiance à quelqu’un qui dit d’aussi énormes débilités pour devenir présidente de la France.

  4. Mathieu dit :

    Je mets ici le lien d’un blog un peu semblable à ce sujet : http://arthurbax.skyblog.com

  5. Chinasky dit :

    Effectivement, les slogans nuisent à la santé.
    Pour autant: « lapsus involontaire » ?!? Pléonasme!
    Or c’est bien le lapsus qui révèle et non le mensonge qui est une construction consciente.
    Quant à « bravitude »… la construction grammaticale n’est pas fausse, c’est juste dommage de ne plus avoir « bravoure » dans son lexique.
    L’âge sans doute?… Une question que l’on ne se pose qu’au sujet du capitaine, la reine quant à elle dort tranquille… où se niche le sexisme de nos jours?…

    Et :

    http://la_pie.club.fr/loi/violences_conjugales.htm

    http://www.senat.fr/lc/lc144/lc1440.html

  6. bazdami strezda dit :

    je suis d’accord avec le fond de cet article, c’est vraiment aberrant de voir à quel point les journalistes et compagnie s’amusent a sortir des phrases de leur contexte, à ne retenir qu’une phrase (et pas nécessairement la plus pertinente) de tout un discours (et pas seulement avec segolene royal, mais avec beaucoup d’autres aussi tels que Benoit XVI, …). Néanmoins, si il est vrai qu’il faut prendre avec du recul toutes les accusations de bourdes de notre chère ségo, on peut pas nier qu’elle en a fait des belles (ex. : ses pseudos excuses à l’étranger ou comment ridiculiser la france en deux minutes)

  7. seba dit :

    Tout a fait daccord avec bazdami strezda, très particulièrement avec la manière dont on parle des propos de Benoit XVI. Cessons d’être des moutons bêlant vers les médias et pensons par nous-même

  8. ed dit :

    « un lapsus involontaire »…chercher l’erreur

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales