Le débat PS-UDF n’aura pas lieu

                        segoleneroyale.jpg bayrou.jpg

  Nouveau tournant dans notre despotisme à la française :

  Après avoir conquis la présidence de l’UMP par chantage auprès de Chirac, bloqué les primaires de son parti pour être le seul candidat, empêché tout débat au premier tour, voici que Sarkozy interdit à Royal et Bayrou de s’entretenir en public !

  Officiellement, bien sûr, ce n’est pas lui. Qu’importe si, la veille, il avait plastronné à la télé en invoquant « l’égalité de temps de parole au CSA » ( excuse évidemment bidon pour un débat de deux heures grand maximum ). Voici donc l’initiative, attendue peut-être par au moins quinze millions de personnes ( en ne comptant que l’UDF et le PS ) qui tombe à l’eau, à cause du nombrilisme du Petit Père du Peuple Sarkozy.

  La « bonne » nouvelle, c’est que ça n’a pas l’air de passer comme une lettre à la Poste. Bah, si ça peut faire réfléchir quelques millions de personnes, c’est déjà ça. Mais j’ai passé l’âge d’attendre les révolutions… les centristes vont se laisser marcher sur les pieds, et les socialistes sont trop démocrates pour réagir. Comme pour les machines à voter, les OGMs ou la nanotechnologie, la droite passe en force sans demander son avis à quiconque, et il n’y a que les citoyens concernés pour s’en offusquer ( en vain ).

 Criez donc, mes frères, tempêtez… Hélas, j’ai bien peu d’espoir dans le futur de la France… Ce premier tour aurait du résonner comme une claque pour la majorité sortante, il ne l’a que renforcé encore. Peu importe le niveau effrayant de corruption et de brutalité de la droite, les gens ne comprendront jamais que lorsqu’il sera trop tard, et qu’ils devront subir cinq années de politique répressive…

  Oui, les droitistes égarés sur ce blog pourront sourire, ils sont persuadés qu’ils échapperont au massacre… nous verrons bien…

  Pour recoller au sujet, je dois avouer que Bayrou m’a bluffé, au moins sur certains points. Certes, l’agitation qu’il entretient autour de sa personne est un peu artificielle, comme une volonté désespérée de « rester dans la course » alors qu’il a perdu. Certes, il n’est pas tendre avec Royal, mais il attaque doublement S ! Comme il n’y était pas tenu, c’est louable.

  Soyons lucides, l’UDF ( ou bientôt le PD, et non je ne ferais pas de jeu de mots à la con là-dessus ) reste une formation « de droite » -  »de centre-droit » dit-on pudiquement - et ses élus appelleront au moins officieusement à voter pour l’UMP, MAIS la position du leader centriste n’est pas anodine. Pointant du doigt Sarkozy comme un nouveau Berlusconi, il fait à la fois une remarque pertinente, et donne une preuve de courage politique.

  Est-ce seulement un mirage, ou Bayrou prendrait-il ses responsabilités ? Est-ce seulement un jeu, ou sent-on dans son attitude une peur qui reflète hélas le sentiment partagé par des millions de français ?

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales