Quatrième édition : Finalement, le débat PS-UDF aura bien lieu ( ou pas )

  ( Aux dernières nouvelles, chaud devant, ce serait aujourd’hui à 11H, sur BFM… )

  Mon titre illustre le grotesque évident, vaudevillesque, de la situation : Désolé, mais je ne rejoins pas forcément toute la gauche là-dessus. La tenue de ce débat public est aventurière, inédite, même si elle semble effectivement désespérément voulue.

  En fait, il faut voir que la situation est particulière : Bayrou joue son Suisse, mais pointe quand même du doigt certaines dérives de l’UMP; Sarkozy joue sa partition, dans les gros cuivres comme toujours, tempêtant sur le « Procès de Moscou » ( j’invente rien, hélas ) et le délit de faciès perpétrés insidieusement à son encontre.

  Le pire, c’est qu’on ne peut pas, a priori, lui donner complètement tort : Ses adversaires, dont l’un qui a été éliminé ( et qui est traditionnellement son allié ), sont en train de faire cause commune un peu devant tout le monde. Sans l’inviter.

  Mais c’est qu’il faut prendre en compte certains aspects :

  1 / Si on l’invite, c’est le débat final avec Bayrou en plus… Complètement anticonstitutionnel.

  2 / Sarkozy refuse un débat avec Bayrou.

  3 / Sarkozy a refusé tous les débats jusqu’ici, y compris avant le premier tour, en faisant notamment capoter l’initiative d’Agoravox – eh oui les gars, vous avez beau me censurer, je pousse le luxe jusqu’à l’intégrité d’écrire ici que vous aviez fait un bon boulot, et que cela aurait pu être fort intéressant.

  4 / C’est Bayrou qui, répondant à l’invitation de Royal, a exigé que le débat soit retransmis à la télé « en toute transparence ».

  5 / Le Syndicat de la Presse Quotidienne et Régionale ( Lagardère ), Canal + ( Universal, Denisot a écrit un bouquin avec Sarkozy… ), et France 2 ( sous la coupe d’Elkabach depuis 2000 ) ont tour à tour accepté puis rejeté ce débat…

  …Ce qui fait qu’à presque une semaine après le premier tour, l’actualité politique patine, et que l’affrontement Royal-Sarkozy se fait en triangulation, avec Bayrou au milieu, et Le Pen qui se faufile par derrière maintenant qu’on ne fait plus attention à lui… bref, entre Sarkozy qui fait ses caprices de pauvre finaliste délaissé, et six fois de suite à la télévision fait une comparaison piteuse avec la Coupe du Monde de foot ( vive le niveau ), Et Royal qui doit passer son temps à se justifier, ça cafouille.

  Des infos certaines, alors ? OUI un bon tiers de la population au moins se sent concerné par ce débat et serait très mécontent d’en être privé. Un autre bon tiers hurle au scandale, menace les bayrouistes et alternativement tente de les flatter… tandis que le reste de la population se sent un peu frustré, quand même.

  Le résultat de tout ça ? Contre toute attente, Royal extirpe effectivement des points de convergence, au moins « politiquement correct », par exemple la nécessité de codéveloppement, la nécessité d’un Etat impartial, la réduction de la dette… mais foin de naïveté, Bayrou souhaitera-t-il collaborer avec un parti « rival », même dans sa position exclue, sincèrement, et voir le PS ensuite au pouvoir ? Les Bayrouistes ont-ils besoin d’une consigne, ou même d’une indication ?

  Celle-ci, en tout cas, est claire bien que non formulée explicitement, et c’est sans doute le noeud de l’affaire : ce silence de Bayrou. Ces formules alambiquées pour ne pas avoir à dire qu’il ne soutient pas la politique de Sarkozy, sans pour autant encourager celle de Royal, mais en les plaçant à deux « niveaux » ou « types » de dangers différents. Et bizarrement, oui, sur certains points de méthode démocratique, je pense que sincèrement Bayrou peut se sentir choqué, et par-là, au moins à titre personnel, prêt à incliner vers un camp qui ne lui est pas familier; c’est aussi que plus d’un tiers de son électorat penche franchement pour Royal, ou au moins contre Sarkozy. Il le sait bien. Quoi, alors ? Toujours ce silence.

  T’as peur de parler, François ? Tu joues la comédie… ou pas ?

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales