Bye Bye Juppé

                                  30injuppe.jpg

  - Si je pouvais crever, sous seriez contents !

  C’est la phrase dont nous allons partir, pour approcher le personnage. Bien que récente, elle est très indicative. Juppé le chouchou de la Chiraquie, Juppé pour qui l’UMP avait été créé, Juppé pour qui les peines d’inéligibilité sont divisées par dix lors des secondes comparutions. Et puis, Juppé battu. Son petit vélo n’a pas convaincu… Peut-être en a-t-il  trop fait, d’ailleurs; Peut-être aurait-il été élu sur son image sérieuse, plus coutumière ? C’est là la question. Juppé, fauve ou baudruche ?

  - Si je pouvais crever, vous seriez contents !

  Revenons-y. Vraiment ? Les journalistes de France auraient organisé une corrida contre le n°2 du gouvernement, l’un des bras droits de Sarkozy ? Celui-ci serait-il devenu si impopulaire, au sein de leurs rédactions, qu’une fronde se crée spontanément pour vilipender son superministre ?

  Je n’ai pas vu ça. J’ai vu une meute incroyable de journalistes qui étaient là pour fêter l’élection d’Alain Juppé, et personne chez son adversaire , Michelle Delaunay ( que Royal a décidément bien fait de supporter elle-même devant les caméras, alors qu’on la donnait battue ). J’ai vu un homme se demander comment on pouvait gagner vingt sept élections de suite et en perdre une. J’ai vu un homme qui a fait un doigt d’honneur à tous ses électeurs et « se demande si il veut bien rester maire de Bordeaux et se représenter aux élections » parce que « il y a des limites à l’esprit de sacrifice », tout cela tartiné très naturellement, une semaine plus tard, dans les journaux de l’UMP.

  Bref, les interviews sont plus confortables pour les droitistes que les élections, ce n’est pas une nouveauté. Pourtant, cette année, les législatives avaient donné un bon gros score d’abstention, qui aurait pu favoriser la droite. Juppé a sauté quand même. C’est vrai qu’au fond, c’est un peu blessant.

  Alors, amis journalistes égarés sur ce site, comprenez-le. Laissez ce grand fauve panser ses blessures, soupirer sur son gros ministère, et rendre visite à Chirac sur le banc des remplaçants. Pensez qu’il a du aller enseigner la politique pendant un an au Canada, pour payer de dizaines d’années de détournement de fonds. La France est un pays terrible.   

2 Réponses à “Bye Bye Juppé”

  1. Athénaïs dit :

    C’est pour éviter l’engorgement des prisons ;-)

  2. edouard dit :

    Tout le monde se demande pourquoi Alain Juppé n’a pas pris hier le départ du Tour de France alors qu’il s’est acheté un beau vélo tout neuf il y a peu et, qu’en plus, il a pas mal de temps libre désormais.
    la réponse est aujourd’hui dans le blog http://www.thedino.org
    Bisous

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales