Post culturel (un peu désespéré)

  Je voudrais rapporter ici divers comportements fort peu courtois émanant de sociétés privées, à l’égard des consommateurs de séries télévisées par exemple.

  Auparavant, la plupart des séries étaient disponibles en version intégrale, ou en quelques épisodes sur des sites « universels » tels que Dailymotion ou YouTube. Evidemment, la question du droit d’auteur se posait car elles l’étaient gratuitement, même si non téléchargeables, et souvent souffrant d’une mauvaise qualité de compression, ou n’étant pas forcément disponibles dans la langue voulue. Mais la plupart des épisodes avaient été enregistrés sur des télévisions, donc déjà diffusés auparavant et à ce titre, le fait de partager sans en faire le commerce un épisode de série télévisée déjà diffusé (et dont on a donc payé la redevance) est théoriquement légal…

  …MAIS, à l’échelle de la planète, il a été jugé que non. Le résultat ? Des dizaines de sites de fans sont fermés et il est impossible de trouver, sauf pour quelques instants avant leur suppression, des épisodes de séries télévisées. Que reste-t-il ? Des faux sites menant à des bande-annonces, des pubs pour acheter des DVDs, des extraits de quelques secondes au mieux parfois, entrelardés encore de publicités.

  Voilà comment on traite le consommateur, sur Internet. Pendant des années, on le laisse profiter pleinement de l’échange des données, avec les limites imposés (faible résolution, etc…) qui favorisent tout de même l’achat de DVDs (pour obtenir une meilleure qualité, par exemple). Cet échange à l’échelle planétaire ne pouvait faire que la publicité des séries concernées. Aujourd’hui qu’il est impossible de revoir un épisode raté à la télévision sans devoir acheter le DVD, les utilisateurs (pas idiots) devraient se tourner vers le P2P et les torrents, histoire de télécharger d’un coup des saisons entières, voire toutes les saisons. Les nouveaux réseaux de téléchargement légal initiés par des alliances entre opérateurs, maisons de disque et créateurs de logiciels (Universal / Free / Microsoft par exemple), n’y changeront pas grand-chose, car ils sont bien trop restrictifs.

  Un peu d’humanisme : Internet est une chance et, dans une certaine mesure, il faut l’en protéger des intérêts strictement commerciaux des lobbys, au risque de ne n’en faire plus qu’une galerie marchande virtuelle, aussi impersonnelle qu’un supermarché. Bien sûr, ce serait le rêve des capitalistes, eux qui déjà ont acheté des millions de noms de domaines pour les revendre, un peu comme ces sociétés qui escroquent en vendant des morceaux de lune ou des noms d’étoiles. Mais Internet est aussi (et c’est un point de vue qui nécessite qu’on le défende fortement, en France) un lieu de vérité, d’interaction, de rencontres, d’échanges artistiques et culturels, d’humour, de connaissance.

  Alors qu’à son commencement, des centaines de sites culturels commençaient à se nouer entre eux, les galeries marchandes ont imposé leurs portails mercenaires, achetables par le bord politique qui paye le plus cher, et qui conduisent tous à Wikipédia pour connaître des notions historiques, et ne permettent plus de consulter des épisodes de tout un tas de séries comme auparavant. Les pages sont pour moitié couvertes de messages publicitaires, bandeaux, écrans qu’il faut refermer, pop-ups, etc… et là où l’on juge très sévèrement les « pirates » qui sont par exemple des familles trop pauvres pour se payer des DVDs ou des CDs et qui veulent regarder des films, les sociétés et les spammers (ceux qui piratent les bases de données de mails pour envoyer des millions de mails commerciaux) sont très peu inquiétés. Il faut rajouter que des boîtes comme Yahoo ou Hotmail ont souvent des « erreurs » dans leurs listings qui font d’un coup s’inscrire leurs clients à des messages publicitaires, et que des tas d’organismes tels que la plupart des banques revendent leurs bases de données à diverses firmes intermédiaires, qui font circuler encore les adresses… 

  Bref, le marché n’a que faire du respect de notre vie privée, et est laissé impuni – et nous ne pourrions pas même voir quelques épisodes de séries souvent vieilles de plusieurs années, sans devoir payer d’énormes amendes ? 

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales