Blocage

greves.jpg

  Comment faire l’impasse sur ce qui s’annonce comme l’un des plus gros mouvements sociaux de ces dernières années ? L’UMP a voulu passer en force, après avoir fait mine de « négocier » – le choc était, dès lors, inévitable.

  Pour autant, dois-je soutenir cette grève ? Par le coeur, oui, mais pas par la raison. Les syndicats se sont encore fait enfumer : ils donnent tout ce qu’ils ont sur un problème qui ne touche qu’eux. Sarkozy a ainsi habilement transformé le débat sur les régimes spéciaux en une corrida. On en connait la fin : le taureau meurt, qu’importe s’il tue le matador. Le peuple n’acceptera jamais une longue grève, au seul motif qu’on touche aux retraites de 500 000 personnes. Les gens ne sont pas SI solidaires que ça… entre ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez (meuh je vais être en retard au boulot), ceux qui sont de droite et les 91% de salariés qui ne sont pas syndiqués, je pronostique que la grève s’essoufflera, et retombera, au contraire du mouvement de 1995. L’UMP n’aura plus qu’à ramasser les miettes…

  Bien entendu, il y a toujours une possibilité pour que le peuple s’y mette, au côté des cheminots. Les motifs de grogne ne manquent pas, et c’est ce qui peut expliquer l’actuel succès de l’opération; mais lorsque les gens seront lassés, ils voudront retourner au travail – et les syndicats auront utilisé leurs cartouches, en vain (car l’alignement des retraites se fera quand même). 

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales