Sarkozy se rattrape de justesse (au bord de la fenêtre)

  A n’en pas douter, s’il y a une catégorie de personnes, en France, qui fait et défait les gouvernements, ce sont bien les vieux. Les vieux votent, assez systématiquement; leur nombre augmente d’années en années; surtout, ils sont le fer de lance de la droite, qui ne cesse de caresser dans le sens du poil leur conservatisme latent. Evidemment que tous les vieux ne sont pas identiques, mais c’est une tendance très nette, que les dernières élections présidentielles ont confirmé (seuls les + de 65 ans ont voté majoritairement pour l’UMP).

  On imagine donc très bien l’effet qu’aurait, sur le pouvoir en place, un revirement de l’opinion, au moins dans cette frange de la population. D’autant que Sarkozy a été très loquace dans ce domaine, promettant revalorisation des retraites, soins dentaires et ophtalmologiques gratuits… la surprise vient du fait qu’il semble, à présent, se rappeler ses paroles. Et parait vouloir les mettre en oeuvre… à moins de deux mois des municipales, quelle surprise… Donc, ami lecteur, y crois-tu, toi ? Moi, j’ai des doutes, mais si cela se produit (au moins des primes et une revalorisation pour les retraités), c’est toujours ça de pris pour le peuple… et c’est mon mot d’ordre. A noter toutefois que la prime semble exceptionnelle, et qu’elle tombe décidément à point nommé… enfin, vous avez compris…

 

PARIS (Reuters) – Une prime de 200 euros sera versée au début du deuxième trimestre aux bénéficiaires du minimum vieillesse, a annoncé Nicolas Sarkozy aux partenaires sociaux réunis à l’Élysée.

« J’ai décidé d’accorder à chacun des bénéficiaires du minimum vieillesse une prime de 200 euros pour les aider dès maintenant à faire face à leur charge dans leur vie quotidienne », a dit le président de la République, selon le texte de son intervention diffusé par l’Élysée.

« Cette prime est, en quelque sorte, une avance à valoir sur les revalorisations à venir, sur lesquelles j’ai pris des engagements. Elle sera versée au début du second trimestre », a-t-il ajouté.

Il a confirmé vouloir revaloriser le minimum vieillesse de 25% et porter de 54 à 60% le taux des pensions de reversion sur la durée de son quinquennat.

Emmanuel Jarry et Jean-Baptiste Vey

-jrdf
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales