posts du 7 mars, 2008


Laporte s’en tire (pour l’instant)

2145887537leparquetclassesanssuiteuneenquetepreliminairevisantbernard.jpg 

  Notre grand entraîneur d’une équipe perdante, reconverti en secrétaire d’Etat délégué aux Sports, était dans la ligne de mire de la justice, pour « tentative d’extorsion de fonds ». Les Ruggieri, une grande famille entre autres détentrice de produits d’artifice, l’avaient en effet accusé de les avoir « rançonné » à hauteur de 50% de leurs capitaux, concernant l’ouverture d’un casino, en échange d’un entretien avec Sarkozy (alors ministre de l’Intérieur).

  Rappelons juste que ces affaires de casino sont particulièrement mafieuses, du point de vue de l’Etat s’entend, avec des autorisations accordées à la gueule du client, et des collusions d’intérêt aussi énormes qu’un Pasqua vendant des armes en Afrique. En substance, certains groupes utilisent leurs relations pour se débarasser d’éventuels rivaux. C’est loin d’être un scoop.

  Bernard Laporte a plaidé pour « une plaisanterie », à hauteur de 10% du chiffre d’affaires, en échange d’un entretien avec Sarkozy. Hahaha. Très drôle. On se dit qu’effectivement, ce devait être un pur hasard qu’un futur secrétaire d’Etat proche de l’homme politique en charge de ces fameuses autorisations, se retrouve face aux dirigeants d’un casino qui en ont désespérément besoin pour s’établir, et leur fasse une offre « en déconnant ». Enfin, je ne suis pas la Justice, et le parquet de Paris vient de classer la plainte des Ruggieri sans suite. A la Cour d’appel de décider, donc…

  Y’a pas à dire, en France, on a le sens de l’humour… et on sait apprécier les blagues de ceux qui ont le pouvoir (sans mauvais esprit, bien entendu).

La mort de R4v3n

  Ami lecteur, j’avais précédemment évoqué entre ces pages l’existence d’un excellent site de streaming français, R4v3n.com (prononcer « raven »). Son nom doit à présent être apposé à la longue liste des victimes de la lutte contre « le vilain méchant piratage »…

  Ce qui est marrant, loin de prendre la défense du vol des droits d’auteur (à titre perso je le soutiens cependant, parce que le droit à l’accès à la culture doit être universel et non lié aux ressources), c’est que ce genre de décisions aura sans doute des conséquences « contre-productives ».

  Je m’explique. Fermer un site pour prouver son autorité, c’est facile et c’est ce qui a également attendu anyseries.com et simpsons-tv. Les gros distributeurs sont contents… Mais que va-t-il se paser ensuite ? Ceux qui n’ont plus accès à un portail répertoriant certaines oeuvres non-téléchargeables, en qualité moyenne, se tourneront vers le P2P… et téléchargeront directement, en excellente qualité, tout ce qu’ils veulent. Sans compter qu’on peut trouver tout ce qu’on veut dans une bonne médiathèque, et le conserver pour le prix d’un CD vierge…

  Voilà comment, en roulant des mécaniques, on aggrave intensément un problème… Bon appétit, messieurs !

Moïse et les champis

612343120aumontsinaimoiseetaitsousleffetdhallucinogenes.jpg 

  A noter que cette info n’est plus très neuve, mais bon c’est toujours amusant de traiter les prophètes de drogués lol…

 

JERUSALEM (AFP) – A sa descente du Mont Sinaï, Moïse était sous l’effet de puissants hallucinogènes lorsqu’il a présenté les Dix Commandements au peuple juif, estime Benny Shanon, professeur au Département de psychologie cognitive de l’Université hébraïque de Jérusalem.

Dans un provoquant article publié cette semaine par « Time and Mind », un journal consacré à la philosophie, M. Shanon affirme que la consommation de psychotropes faisait partie intégrante des rites religieux des Israélites évoqués par le livre de l’Exode dans la Bible.

« En ce qui concerne Moïse au Mont Sinaï, il s’agissait soit d’un évènement cosmique surnaturel auquel je ne crois pas, soit d’une légende à laquelle je ne crois pas non plus, soit enfin –et c’est très probable– d’un évènement rassemblant Moïse et le peuple d’Israël sous l’effet de stupéfiants », a affirmé le professeur à la radio publique israélienne.

« La Bible écrit à ce sujet que +le peuple voit des sons+, et c’est un phénomène très classique, par exemple dans la tradition de l’Amérique latine où l’on +voit+ de la musique », a-t-il ajouté.

Il a aussi mentionné les exemples du Buisson Ardent et de l’Arbre de la Connaissance au Jardin d’Eden, précisant qu’il y a dans les déserts du Sinaï égyptien et du Néguev israélien des herbes et des plantes hallucinogènes toujours utilisées par les bédouins.

Selon lui, les sociétés traditionnelles chamaniques ont souvent recours aux stupéfiants dans leurs rites religieux. « Mais ce recours est soumis à des règles très strictes (…). Ainsi le feu peut être une mauvaise chose s’il est utilisé pour la guerre, et une très bonne chose s’il sert à la cuisine ».

« J’ai moi-même été invité en 1991 à une cérémonie religieuse dans le nord de l’Amazonie, au Brésil, durant laquelle j’ai consommé une potion faite d’une plante, l’ayahuasca, et j’ai eu des visions à connotations spirituelle et religieuse », a par ailleurs indiqué le professeur Shanon.

Selon lui, les effets psychédéliques des potions préparées avec l’ayahuasca sont comparables à ceux produits par des breuvages concoctés avec l’écorce de l’acacia. Cet arbre est fréquemment mentionné dans la Bible, et son bois est semblable à celui dans lequel a été taillée l’Arche d’Alliance.

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales