Municipales : Rueil-Malmaison – du côté de la droite

patrickollier.jpg 

  Passons, à présent, à un inventaire en règle des crasses, coups fourrés et mensonges que la section PS de Rueil-Malmaison a du subir de la part de la mairie UMP. Patrick Ollier, époux de Michelle Alliot-Marie et ex-Président à titre purement honorifique de l’Assemblée Nationale, qu’on voit rarement dans sa ville d’ailleurs, y a succédé à Jean-Jacques Baumel, féroce élu de droite qui avait néanmoins d’incontestables lettres de noblesse (ancien résistant, a su transformer une petite ville en un pôle technologique et industriel).

  Il faut d’abord concevoir la différence de taille entre les moyens de l’équipe en place, et ceux qui sont alloués à l’opposition. Par exemple, les indemnités (hors rémunération) des élus ne sont accordées, de facto, qu’à ceux de la municipalité – comprendre, à ceux de l’UMP. Tandis que la droite dispose du luxe et de la magnificence de la mairie, l’opposition, elle, se réunit dans un local de type « petite start-up » non signalisé extérieurement, au cinquième étage d’un immeuble de bureaux, avec faux-plafonds pourris, rampes de tubes néon à nu et mobilier spartiate… même l’affichette sur la porte d’entrée n’a pas bien été posée, c’est pour dire…

  Continuons à planter le décor… La municipalité tient ses meetings dans un gigantesque théâtre (le TAM, environ un millier de places très confortables, hauteur de plafond d’au moins quinze mètres, ouverture de scène de plus d’une trentaine de mètres), tandis que nous, occasionnellement, louons l’Atrium au mieux (une grande salle assez belle, 300 places assises), ou nous réunissons dans la salle de cantine d’une vieille école maternelle.

  Bon. Entrons maintenant dans le vif du sujet. A chaque élection, COMME PAR HASARD, nos documents ont du mal à trouver les boîtes aux lettres de certains quartiers… qu’on passe par la Poste ou par une agence privée, BIZARREMENT ils disparaissent, ou arrivent trop tard. Ensuite, il y a la différence énorme en matière de propagande; La télé municipale Rueil TV est mise à disposition de l’équipe UMP, et nous ignore. Plus marrant, alors que la mairie nous avait récemment retoqué une tribune dans le Rueil Infos, pour cause de « trop grand aspect partisan » à la veille des élections, c’est tout le journal, ou presque, qui s’est changé en plaquette de pub pour la municipalité, trois jours avant le premier tour ! Une plainte a été déposée à ce sujet… Nous ne prenons pas ce foutage de gueule à la légère…

  D’autres coups bas, en vrac… Ollier a tout-à-fait le droit de visiter les maisons de retraite de Rueil, et d’y laisser ses tracts; Nous, y sommes regardés d’un drôle d’oeil… Sur les marchés, lorsqu’il s’y déplace en période d’élections, le maire nous gratifie de quelques piques sympathiques dans le genre « Tout ça pour faire 2% de plus, franchement… » ou « Votre programme est une copie du nôtre »… D’ailleurs, à ce sujet, sincèrement et le plus objectivement du monde, leur plaquette version 2008, très tape-à-l’oeil, m’a paru extrêmement vide. Les mêmes photos, en très gros, sont répétées deux ou trois fois, le tout est pourri de fautes d’orthographe; Plus drôle, les mentions en très gros d’une « liste d’ouverture » alors qu’elle est 100% UMP, « renouvelée et dynamique »… les plus jeunes adjoints ayant plus de cinquante ans, et que tous étant déjà à la mairie depuis au moins une vingtaine d’années (1971, 1976, 1979… vachement neuf, hein ?). [EDIT : Pour avoir assisté au premier Conseil Municipal de cette mandature, je me dois de rapporter qu'à la surprise générale, Mr Ollier a effectivement renouvelé son équipe, plus en profondeur que prévu. Environ la moitié de sa municipalité est nouvelle. Comme quoi...]

  Plus classique, le clientélisme à tout-va. Seule réelle méthode de la droite d’ailleurs, pour gagner quelques voix. Elle consiste à promettre tout à tout le monde, la veille des élections. Un travail ? Le financement d’un voyage ? Une place en crèche ? Pas de problème, votez pour moi. Là-dessus, pas grand-chose à faire si ce n’est (encore une idée qu’on n’écoutera pas dans ma section…) développer nos propres moyens attractifs. Personnellement, je pense qu’il ne faut pas dire aux électeurs de refuser ces cadeaux : il faut leur rappeler que, dans l’isoloir, ils seront seuls ! Qu’ils profitent des mannes de la corruption… mais qu’ils ne la paient pas de retour !

  D’autres affaires peuvent être déterrées, plus rocambolesques : la mairie se vante d’avoir permis la construction d’un « Leroy-Merlin » (ce qui est inexact, d’ailleurs, mais passons). Elle a ainsi entrepris, lors du scrutin du 9 mars… de tapisser les bureaux de vote avec des affiches de recrutement de cette enseigne ! Dingue, non ? A propos de bulletins, on notera que seuls ceux de la municipalité UMP étaient colorisés (les autres étant simplement noirs sur blanc), et qu’on a vu Mr Ollier faire les poubelles des isoloirs, pour se faire ses propres estimations ! Si ce n’est pas du dévouement, ça…

  On pourra rajouter au tableau, pour le parfaire, quelques pointes d’espionnage (fort peu discret) et de photocopiage de notre programme, des équipes de collage PRIVEES qui tournent en permanence lors des périodes électorales, recollant sur nos affiches (bon, on fait pareil mais nous sommes bénévoles), et surtout des procès-verbaux des conseils municipaux qui rapportent, de très loin, les interventions de l’opposition… ou les dénaturent.

  C’est beau, Rueil, hein ? Achevons en rappelant que Patrick Ollier dirige le « dialogue » entre la France et la Libye… C’est ainsi un grand ami du « Guide » Kadhafi – dont il n’a, soyons honnêtes, quand même pas hérité les méthodes. On espère qu’il n’en viendra jamais à ça…

-jrdf
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales