Le jeu de la vérité et de l’armée

  Ami lecteur, jouons au petit jeu des défférentes versions. Un peu comme le brossage consciencieux dans le sens du poil des enseignants, avant son élection, qui s’est soldé à l’arrivée par des dizaines de milliers de supressions d’emploi dans l’Education Nationale, on peut isoler une certaine schizophrénie disssociative dans les propos de Sarkozy se référant à l’armée.

  Souvenez-vous, notre Président gaulliste en diable, qui allait honorer la mémoire du Général à Colombey, celui-là même qui s’était attiré 90% du suffrage des militaires français en mai dernier et qui, hier encore, inaugurait un fier sous-marin…

  Eh bien, comme annoncé ici précédemment, ce même Sarkozy, par la bouche de son ministre Hervé Morin plus précisément, a décidé de remercier ses vaillants électeurs, en supprimant plus d’un quart de leurs effectifs. Sympa, non ? Dans la même foulée, afin de bien s’assurer que notre force dissuasive nucléaire sera à la hauteur des temps futurs, l’UMP ne se contente pas de révéler le nombre exact de nos têtes, mais annonce également qu’un tiers en sera retranché.

  Loin de moi l’idée de faire du militarisme à tout crin, mais quand on voit une Royal qui fait des conférences sur l’Armée en refusant catégoriquement de réduire notre puissance de feu, contexte mondial peu rassurant à l’appui, on se dit que sur ce coup, les soldats ont été peu inspirés de s’en remettre à leur légendaire conservatisme…

  Et maintenant, les chiffres :

Selon des extraits publiés par Le Point l’armée perdra 34.966 emplois militaires entre 2008 et 2014, auxquels s’ajouteront 16.829 emplois civils qui seront confiés à des entreprises extérieures.

Dans le même temps, 53 implantations nationales seront fermées et 45.000 emplois supprimés, tandis que 109 sites seront « allégés », c’est à dire qu’ils verront leurs effectifs se réduire, et 51 autres, « densifiés ». [Au total donc, près de 100 000 postes supprimés, sans compter le mauvais état général de nos forces... Je renvoie aux posts précédemment dédiés à ce sujet, qui détaillent notamment des millions d'euros de factures impayées, des blindés non entretenus, et même des sous-marins nucléaires négligés]

L’armée française compte 347.903 militaires, toutes entités confondues, peut-on lire sur le site du ministère de la Défense. S’y ajoutent 80.000 personnels civils (fonctionnaires, ouvriers d’Etat et contractuels).

-jrdf
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales