Le protocole de la flamme

3937169739lesgaffesderama.jpg 

  Voici donc ce qu’est devenu ce symbole de la paix, la flamme olympique, hérité de nos ancêtres du Pélopponèse : un signe de richesse et de reconnaissance internationale, pour le pays qui la « détient », et la montre fièrement à tout le monde. Un jouet qu’on laisse à l’heureux bambin, en particulier s’il pèse 1.300 000 000 âmes, et a l’habitude d’acheter des Airbus et des centrales nucléaires.

  Pardonne-moi, ami lecteur, j’arrive après la bataille, mais franchement… Y avait-il un réel suspens dans cette affaire ? Certes, il n’était pas dit que les tibétains en exil perturberaient autant le parcours de la flamme, et qu’ils trouveraient autant de sympathisants à leur cause, en France. On même en Angleterre. Mais pour le reste… La France a déployé une vraie armada policière (presque en vain d’ailleurs) aux méthodes carrément musclées (comme on sait si bien le faire). Les chinois trafiquent leurs JTs d’information. Globalement, « la France » ferme bien sa gueule; Rama Yade pipe un peu, et puis rentre dans le rang – c’est devenu une tradition - allant jusqu’à déclarer que « la Chine n’est pas une dictature ». C’est vrai. Ethymologiquement, un dictateur est « appelé » par le peuple, qui l’investit des pleins pouvoirs. Dans « l’Empire du Milieu », on a le droit à une démocratie indirecte bien verrouillée par le parti, qui dispose, lui, des pleins pouvoirs. Ajoutons-y que sa police est formée par… le Raid français, et que ses services de sécurité sont épaulés par Thalès. On comprend mieux certaines sympathies.

  Et puis, clairement, faut-il s’emparer d’un symbole de paix pour l’associer à une cause, si juste soit-elle ? Je ne sais pas, et dans le doute, je m’abstiens… mais je peux toujours supposer. Si les jeux de Mexico n’ont pas été interrompus alors qu’ils faisaient suite à un épouvantable massacre d’étudiants manifestants, si les jeux en Russie ont été boycottés parce qu’ils faisaient suite à l’invasion de l’Afghanistan, cela dous donne quelques indications. « On » a l’idée de boycotter uniquement ceux qui sont désignés par l’actualité internationale en tant que « grand méchants officiels » (le Mexique y a échappé, pas l’URSS), mais surtout, au final « on » (un « on » vachement aidé par les services diplomatiques tout de même) ne s’exécute qu’en face de ceux qui ne risquent pas de nous mettre une terrible volée, militaire et/ou commerciale, en retour.

  Encore une fois, c’est donc Angela Merkel qui prouve qu’elle a le plus de couilles, en Europe. Sarkozy ira aux JO, c’est assuré.

-jrdf
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales