Licenciements massifs, délocalisations

image17405580192144.jpg 

  Revenons sur les différentes luttes sociales qui émaillent notre pays, actuellement. Rappelons que Sarkozy avait plastronné en promettant de lutter contre les délocalisations. A part une promesse non tenue (celle concernant Gandrange), on ne l’entend plus beaucoup sur ce sujet…

LISTE NON EXHAUTIVE !

Alcatel : 1500 à 2000 licenciements pour 2008.

Dassault : Licenciements massifs (plusieurs milliers) et délocalisations annoncées, l’action prend 1,6% en Bourse…

Usine Kléber : 826 emplois menacés. Cette crise s’est rendue célèbre par les actions désespérées de ses employés (« prise d’otage », destructions, occupation des locaux).

Gandrange : 575 employés vont perdre leur poste.

Flextronics : Multinationale sous-traitante particulièrement opaque. 353 emplois supprimés (l’intégralité de l’entreprise).

Peugeot SA : 10 000 licenciements évoqués (à noter que le groupe dément…).

AXA : Délocalisation au Maroc, 1500 emplois supprimés.

EADS-Airbus : « Dégraissage » d’environ 10 000 employés.

France Télécom : 17000 emplois menacés courant 2008, délocalisation envisagée.

Aubade : Délocalisation en Tunisie. 180 suppressions de poste, 1 site fermé.

Lagardère : Entre 400 et 700 emplois sur la sellette.

Skis Salomon : Fermeture et délocalisation de l’usine originelle en Autriche et en Roumanie. 540 travailleurs laissés sur le carreau.

Chaffoteau : 50 à 70 suppressions de postes, après environ 300 en quelques années, sur près de 2000 employés.

Moulinex : 212 emplois menacés par une délocalisation dans le Sud-Est asiatique.

Célestica : 315 employés dégagés, après les avoir fait travailler 40 heures par semaine pour honorer une commande…

Arena : 73 licenciements, fermeture d’usine et délocalisation en Chine et en Grèce (les employés ont attaqué l’entreprise aux Prudhommes, le jugement est en cours).

Doux : 37H30 de travail hebdomadaire, 23 jours de RTT supprimés, sous menace de délocalisation.

Renault-Dacia : La délocalisation en Roumanie a abouti à une grève dure (plus de 2 semaines de conflit) pour l’obtention de salaires à peu près décents (en Roumanie).

Pindière : Usine de chaussures. 320 employés virés d’un coup, 110 survivants. Délocalisation en Asie.

STMicro : 429 employés virés en 2004, à peine 43 reclassés, en 2008.

Michelin, Cristal d’Arques, Miko : chiffres non communiqués. Précisons que ces groupes enregistrent de forts bénéfices…

-jrdf
rss 1 réponse
  1. courtier
    12 janvier, 2015 | 11:30 | #1

    incroyable article, merci beaucoup.
    courtier http://www.courtierimmobilier.eu

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales