Apocalypse, Apophis, AFP et un jeune étudiant de treize ans

impact1.jpg 

  Mystérieux, non ? L’AFP vient de nous livrer cette dépêche, pour le moins surprenante, à propos de l’astéroide qui pourrait signer l’arrêt de mort de notre belle planète bleue :

 

BERLIN (AFP) – Un Allemand de 13 ans a corrigé des calculs de la Nasa sur la probabilité de collision d’un astéroïde avec la Terre et l’Agence a reconnu son erreur.

A partir d’observations télescopiques à l’Institut d’astrophysique de Potsdam (AIP), près de Berlin, le lycéen Nico Marquardt a calculé une probabilité de 1 sur 450 qu’un astéroïde baptisé Apophis entre en collision avec la Terre, a rapporté le quotidien régional Potsdamer Neuerster Nachrichten.

La Nasa, qui avait estimé à 1 sur 45.000 la probabilité d’un tel impact, a fait savoir –via l’Agence européenne de l’espace (Esa)– que le jeune génie avait raison.

Le facteur intégré par Nico Marquardt que l’Agence américaine n’avait pas pris en compte est le danger de collision d’Apophis avec l’un ou plusieurs des 40.000 satellites lors du passage près de la planète bleue le 13 avril 2029.

Ces satellites tournent à une vitesse de 3,07 km/seconde autour de la Terre à une distance allant jusqu’à 35.880 kilomètres: or l’astéroïde devrait passer à 32.500 kilomètres de notre planète. Si un impact a lieu en 2029, cela pourrait changer la trajectoire d’Apophis de manière à lui faire rencontrer notre planète lors de son prochain passage près de la Terre prévu en 2036.

La Nasa et Nico Marquardt estiment qu’en cas de collision, la boule de fer et d’iridium d’un diamètre de 320 mètres et lourd de 200 milliards de tonnes tomberait dans l’Océan Atlantique. Ce choc déclencherait des vagues monstrueuses, ravageant les côtes et bien au-delà, tandis que des masses extrêmement denses de poussière dans l’atmosphère assombriraient le ciel pour un temps indéterminé.

Nico Marquardt avait fait connaître sa découverte dans le cadre d’un concours régional qu’il avait remporté grâce à son travail intitulé « L’astéroïde meurtrier Apophis ».

 

  Le problème, dans cette affaire, étant que tout cela est COMPLETEMENT FAUX. La preuve ici : http://www.theregister.co.uk/2008/04/16/esa_german_schoolboy_apophis_denial/

Et ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nico_Marquardt

C’était donc une belle histoire, sauf que l’AFP grossit de 10 000 fois l’astéroïde, de 30% sa taille, se plante sur sa composition, et surtout que ni la NASA ni l’ESA n’ont jamais avoué leur erreur face au « petit génie » de 13 ans. Quel incroyable sens du recoupement des informations… Pour achever cette histoire, ce jeune homme a effectivement fait ces calculs, sauf qu’il s’est trompé sur l’angle de l’astéroïde par rapport à notre ceinture de satellites, voilà…

  Et bon, je vais peut-être dire une grosse connerie, mais un machin aussi énorme qu’Apophis (c’est le nom du dieu des Ténèbres, dans la mythologie de l’Egypte antique, au fait), ça me parait louche qu’il puisse être destabilisé par un petit satellite, même tournant à plusieurs kilomètres/seconde, et donc en prenant en compte sa force cinétique.

  Et pour ceux qui flipperaient sous leur couette, en ce joli matin, à l’idée qu’en avril 2029 – ou en 2036, vu qu’Apophis peut faire un second passage – nous puissions tous mourir dans un torrent de flammes et de vapeur d’eau, je leur apprendrais peut-être que trois projets au moins sont prévus par la NASA et l’ESA afin de sauver nos petites fesses d’humanoïdes allergiques aux astéroïdes. Trois projets robotiques, commandés à distance, sélectionnés selon la composition de « l’anéantisseur ». L’un consiste en un module qui lancerait des missiles nucléaires (du genre épais, quand même) dont le souffle dévierait l’astéroïde de sa trajectoire. Le deuxième projet utilise la force cinétique des projectiles, et le troisième consiste en une sorte de panneau solaire qui ferait fondre le gros caillou.

  Autre info du jour : en cas d’impact imminent avec un « anéantisseur » (on parle aussi de « destructeur de mondes »), un sondage fait état des réactions des gens. Environ la moitié déclarent qu’ils voudraient passer leurs derniers instants avec leurs proches, et oui, ami lecteur, puisque tu attends impatiemment cette réponse, seulement 9% avouent qu’ils auraient des relations sexuelles spontanées. Ce qui risque de réduire sérieusement notre dernière partouze… ou d’accorder un bon gros taux d’hypocrisie à l’humanité !

Une Réponse à “Apocalypse, Apophis, AFP et un jeune étudiant de treize ans”

  1. redon dit :

    je pense que c’est trop tard pour trouver un moyen pour
    detourner cette planete qui arrive sur nous a grande vitesse
    nous avons seulement à prier pour éviter cette castastrophe
    a l’echelle mondiale car la nasa récompensera à toute personne
    qui aura trouver une invention miracle
    merci

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales