Royal prend du plomb dans l’aile

6598uneroyalraffarin.jpg 

  Ami lecteur, tu sais que ton serviteur peut avoir des failles, mais s’il y en a une que je réfute catégoriquement, c’est bien l’esprit partisan qui occulte les défauts de son propre camp. Il est donc nécessaire d’évoquer, ici, une affaire qui, à n’en pas douter, entachera la réputation de Ségolène Royal – à savoir, le jugement rendu en sa défaveur concernant le non-paiement des salaires de deux de ses collaboratrices.

  Pour m’être intéressé à cette affaire, je peux essayer de la resituer entre ces pages : Après la dissolution de 1997, l’actuelle présidente du Poitou-Charentes avait continué à employer ces deux personnes, lors de la campagne électorale. On parle de « plusieurs mois », mais il s’agit plus sûrement de quelques semaines. Par oubli ou par radinerie, Royal n’a effectivement pas payé ses ex-attachées. Lorsqu’elles se sont manifestées, elle leur a toutefois glissé une enveloppe en espèces – ce qui n’est pas très légal, certes, mais reste relativement honorable. S’ensuit un procès qui dure plus de dix ans, jusqu’à aujourd’hui. Ces deux personnes sont, finalement, dédommagées officiellement (en plus de leur enveloppe, malin hein ?), et, bien sûr, clament haut et fort qu’elles n’ont pas fait ça « par esprit de vengeance ». Mon cul, ouais…  A tort ou à raison, les plaignantes ont retourné leur veste depuis longtemps, et s’acharnent sur leur ancienne patronne, pour le compte de l’UMP.

  En témoigne le fait que le jugement soit déformé par les propos de l’UMP, Raffarin en tête (qui l’a toujours mauvaise d’avoir perdu la région Poitou-Charentes, et compte bien se refaire), et surtout que la droite soit montée au créneau avant même que Royal n’en soit informée… En bref, cette affaire est montée en épingle pour salir l’ex-candidate à la présidentielle.

  Le problème, comme d’habitude, est que les gens ne vont sûrement pas aller chercher en profondeur les tenants et les aboutissants de ce jugement, et que ce scandale risque bien de rendre Royal impopulaire… Quand on voit que même les communistes s’y mettent, pour la descendre en flammes, c’est mal barré pour le « français moyen ». Personnellement, je soutiens que la méthode Royal sur ce sujet n’était pas la bonne, qu’elle a fait une énorme connerie qui lui éclate aujourd’hui en pleine tête, au mauvais moment qui plus est ; mais pour autant, on ne peut l’accuser d’avoir volé ou exploité son personnel, puisqu’elle a tenté de le rémunérer !

  Qu’en pensez-vous ?

2 Réponses à “Royal prend du plomb dans l’aile”

  1. Vincent dit :

    Le titre de votre article n’est-il pas un peu exagèré par rapport au contenu lui-même ?

    Et puis les communistes ? Je ne les ai pas enendus se plaindre sur le sujet… Ils auraient d’ailleurs tort !

    Quant à l’affaire elle-même vous l’expliquez très bien vous même. Mais les médias ont se défaut de ne jamais expliquer complètement les choses en voulant toujours simplifier.

    Aussi il faut reconnaître que les médias sont restés dans leur ensemble relativement mésurés. On aurait pu avoir pire: les UNE de la presse écrite, des 20 eures et autres. Ce qui n’est pas le cas !
    Et même Sakozy s’en plainds en privé. C’est le même Sarko qui avait télécommandé l’allumage de feu vendredi dernier pour que l’UMP pilonne Royal. Le bilan n’est pas fameux-fameux

  2. jrdf dit :

    Une réponse intéressante. Par rapport aux cocos, je me réfère à plusieurs pages du PCF qui utilisent même, pour illustrer l’affaire, le poing du PS tenant… une fleur de lys. Par contre, je pense quand même que cette affaire fera du mal à Royal, car elle pose une contradiction avec son honnêteté…

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales