Une question de réduction des allocations familiales

  Bon, pour ceux qui ne sont pas familiers avec ces calculs (j’écris ça sans aucune condescendance), le post qui va suivre est un peu compliqué à aborder, mais je vais essayer de le résumer le plus clairement possible.

  En gros, après que Luc Chatel (celui qui s’étonnait, sur Dailymotion, de la hausse des prix) ait bien précisé que rien n’était prévu concernant les allocations familiales, Fillon le dément en annonçant une baisse, en pratique, des sommes allouées au total. Verdict de Nadine Morano, secrétaire-machin à la famille : « Il n’y a pas de couac gouvernemental. Nous sommes sur la même ligne. » C’est ce qui s’appelle justifier son salaire…

  Rentrons dans les détails. Jusqu’à maintenant, les allocations familiales étaient majorées (donc augmentaient) à 11 ans et à 16 ans. Fillon décrète qu’elles le seront, dorénavant, uniquement à 14 ans, en se basant sur des « études ». Bilan : Une baisse de six cent euros en moyenne pour les familles, comprise sur cinq ans. A part ça, il n’y a aucun « plan de rigueur »… l’UMP se décharge en évoquant le fait que les 180 millions d’euros ainsi économisés (1% du paquet fiscal, à titre de comparaison) seront réinvestis dans la garde d’enfants à domicile. Super, sauf que ça n’a rien à voir avec l’affaire initiale…

  Les socialistes, et la gauche toute entière sont vent debout contre cette mesure, la droite elle-même se divise sur ce sujet, mais on s’en fout puisque, de toute manière, le gouvernement fera ce qu’il veut, et qu’il n’y a ni « rigueur », ni « cacophonie » dans ses annonces. Ils l’affirment avec tellement de conviction, qu’il faudra bien les croire, non ?

-jrdf
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales