No more happy hour

  Un sujet qui peut paraitre anecdotique, ami lecteur, mais je le trouve, pour ma part, profondément symbolique. L’UMP, au nom de la « lutte contre les dépendances aux drogues », veut supprimer l’ »happy hour » dans les bars, cette plage de temps -généralement, de 18H à 21H – durant laquelle les boissons sont vendues moins chères.

  Ce qui pose une première question, légitime : ILS N’ONT VRAIMENT RIEN D’AUTRE A FOUTRE ?

  Ainsi que pas mal d’autres, que je vais m’employer ici à développer.

  Premièrement, il faut le savoir, la consommation d’alcool dans les bars, cafés, etc… ne représente même pas un cinquième de la consommation globale d’alcool, en France. Les raisons en sont relativement simples à comprendre : Financières, d’abord – l’alcool étant moins cher à l’achat lorsqu’on l’achète dans le commerce. Pratiques, ensuite – les français n’ayant pas forcément le loisir ni l’envie d’aller consommer dans des établissements.

  L’alcoolisme, en France, est dont surtout une affaire qui se traite chez soi, ou chez des amis. Ce qui constitue une brèche non-négligeable dans la rhétorique de l’UMP.

  Ensuite, l’happy hour est surtout une institution « sociale ». Elle favorise la fréquentation des bars par des groupes de personnes, sans même parler des touristes. En soi, cette plage de temps représente à peine quelques pourcent du chiffre d’affaires des taverniers modernes. Ceux-ci ne souffriraient donc pas atrocement de son abolition, mais nombre d’entre eux n’en voient tout simplement pas l’utilité. Supprimer l’happy hour, c’est tout de même restreindre les libertés des établissements de boissons, du peuple français, et détruire une institution qui permet aux plus pauvres de consommer – pas forcément de l’alcool, d’ailleurs !

  J’en arrive à la conclusion. Cette mesure démagogique, pratiquement inutile sur le plan de la lutte contre l’alcoolisme, liberticide et socialement nivellatoire, ne passera pas, à mon humble avis, comme dans du beurre. C’est bête, mais les français se rappelleront pendant longtemps, à mon avis, ce coup bas qui (si tant est que ce projet est appliqué, avec l’UMP on n’est sûrs de rien) va égratigner leur vie sociale, et leur propension à être des « bons vivants ».

  Qu’en penses-tu, ami lecteur ?

-jrdf
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales