Zimbabwe : tout ça pour ça

Aaaah… on les a vu défiler, pendant des semaines, les bandeaux informatifs dans les JTs, rapportant les propos intensément inquiets et véhéments des dirigeants du « Monde Libre » à l’encontre du dictateur Mugabe. On en a vu, des caricatures marrantes, et des Bush qui jouent les gardiens de la démocratie sacrée.

Mugabe a été « officiellement » réélu avec 90% des voix, il s’est même donné la peine de laisser quelques bulletins pour son principal adversaire, et voilà. L’ONU « envisage » des sanctions économiques… c’est-à-dire des mesures qui vont encore frapper le peuple, dans un contexte d’inflation de 150 000%. Terrible ! L’OTAN détourne gentiment la tête. L’Union Africaine, quant à elle, enferrée dans ses contradictions (53 dirigeants dont une bonne moitié de dictateurs sanguinaires), laisse le champ libre à une Afrique du Sud partiale, dirigée par Thabo Mbeki, un chef certes talentueux dans certains domaines, mais guère plus démocrate que son « compagnon de lutte anticoloniale » Mugabe.

Donc, on résume : Après trois semaines, au moins, de plastronnage dans les médias, tous les grands leaders démocratiques-tout-ça se pissent bien dessus, à commencer par le nôtre d’ailleurs, incroyablement silencieux sur cette actualité. L’ONU, L’Union Africaine, tout ça, c’est bien… sauf qu’il suffit d’un pays important qui oppose son véto, pour enrayer toute la machine de justice appliquée.

Moralité : Chers dictateurs de pays moyens, ne faîtes pas la même connerie que Taylor ou Milosevic… Ne vous isolez pas, si vous ne voulez pas terminer devant un TPI ! Faîtes comme la Birmanie ou la Biélorussie, sachez vous conserver de bonnes grosses amitiés avec des dictatures tellement énormes que personne ne viendra leur chercher des noises !

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales