posts du 17 juillet, 2008


La croisade contre l’alcool

noalcool170.jpg

Décidément, notre société s’américanise bel et bien. Le Ministère de la Santé vient de réinventer la prohibition, version mineurs… prédisons-lui le même succès que son aïeul.

En France, disons-le franchement, beaucoup de jeunes se bourrent la gueule, très souvent, très fort, et très tôt. C’est attesté par une foultitude d’études. De plus en plus jeune ? Non. L’alcoolisme juvénile a toujours existé. Dans les cités ouvrières, dans les faubourgs de Paris, à la fin du 19e siècle, tout au long du 20e, et jusqu’à maintenant, les jeunes ont tâté de la bouteille. Comme pour la délinquance, l’alcoolisme chez les mineurs n’a jamais été absent.

C’est sûr, on peut fantasmer sur un âge d’or, durant lequel les adolescents auraient écouté leurs parents, révisé gentiment leurs leçons, et n’auraient pas eu de rapports sexuels avant leur mariage. Seulement, qu’ils aient été en uniformes ou non, les jeunes – et les moins jeunes – se sont toujours drogués, lors de soirées, en solitaire, ou dans les cours d’école.

Les pratiques ont certes évolué, un peu. Mais la colle reste populaire. Le haschich était fumé par nos grands-parents, en moindre quantité peut-être ; ou peut-être pas. Ceci n’est cependant pas un encouragement à se défoncer, en toute impunité… et votre serviteur sait de quoi il parle. La drogue, c’est de la merde. Mais soyons réalistes : Les jeunes de 15, 16, 17, 18 ans voire plus (ou moins), qui fréquenteraient ce blog, sont totalement immunisés à cette leçon de morale. Alors, n’insistons pas. Ce n’est pas le rôle du JRDF.

Les jeunes se droguent, pour de multiples raisons. Ce sont celles-là qu’il faudrait peut-être étudier… pas de misérabilisme, d’abord; l’alcool n’est pas là, seulement pour atténuer leur sentiment d’insécurité face à une grande méchante « société ». Est-ce un rituel initiatique, à l’instar des plantes hallucinogènes chez les amérindiens ? Peut-être. Un test de résistance, un peu comme un bras de fer collectif ? Une occasion pour se marrer ? Encore plus probable.

Le problème, évidemment, c’est que l’alcool n’est pas si drôle que cela. Les OD ne sont pas une légende – les comas éthyliques, pour être plus précis. Le mélange de drogues avec l’alcool est encore plus explosif. « Explosif », c’est peut-être d’ailleurs le terme-clé. Les jeunes veulent un feu d’artifice; un facilitateur de relations sexuelles, d’inconscience, de délire; et puis, il y a la part sombre, la volonté d’anéantissement, l’alcool triste, l’alcool poivrot. Les jeunes ne sont pas moins sensibles que leurs aînés. Ils noient également leurs peines, d’une manière ou d’une autre.

Reste donc la politique, face à cela. Vouloir interdire l’alcool aux mineurs est une illusion. Une posture; Pas forcément « une mauvaise chose », en soi, mais aussi réaliste que d’essayer d’éteindre un feu de forêt en soufflant très fort dessus. Les jeunes sont débrouillards, à l’instar des vélociraptors dans Jurassic Park : ils testent en permanence tous les endroits de la clôture, afin de trouver sa faille.

Donc, il y aura toujours des épiceries pour vendre de l’alcool aux mineurs; ce qui était déjà interdit, d’ailleurs, soit dit en passant. On interdira aux bars de servir des bières à des lycéens… la belle affaire ! Comme si les adeptes du défonçage total allaient dans les bars ! Ils achèteront des bouteilles de vodka merdique au supermarché, ou un pack de 24 bières pour 3. Et ils feront ça chez eux, tandis que les parents sont au boulot, sur leurs heures de cours. Voici la situation actuelle… et elle n’est pas prête de changer. Elle n’est d’ailleurs pas si généralisée qu’on veut bien le prétendre, avec ce tableau noirci des jeunes intégralement alcooliques !

Après tout, ami lecteur, as-tu déjà mis les pieds dans une école de médecine ? Ou d’ingénieurs en informatique ? Rien que des adeptes des concours de boisson, là-dedans – qui parviennent pourtant à opérer, plus tard, à coeur ouvert, ou à pondre des pages de lignes de code qui donneraient des vertiges à l’immense majorité de l’humanité.

Alors, l’alcool ? Comme toute drogue, c’est une question de mesure. Les jeunes l’apprennent, avec le temps. Mais ce n’est pas du goût de l’UMP-j’ordonne et la société doit suivre ! Eh bien, bonne illusion de puissance, cher ministère de la Santé ! Et après, il parait que ce sont les jeunes qui vivent en dehors de la réalité…

 

Une question d’emploi, version UMP

Les discussions sur les prochaines réformes en rapport avec l’emploi se poursuivent, au Parlement, et s’enlisent dans un épais mélange de destruction du code du Travail, et d’illisibilité de l’opposition.

1500 amendements (très majoritairement) déposés à l’encontre du concept d’ »offre valable d’emploi », qui conditionnera dorénavant l’indemnisation des chômeurs. Passées deux de ces offres, c’est l’éjection.

Si le terme est effectivement flou dans sa détermination, et s’accommode de bonnes grosses absurdités (un travail de vendeur dans un stand de supermarché, ou de téléprospecteur, est reconnu valable pour un ingénieur de formation), force est de constater que la gauche devrait arrêter de faire de l’obstruction aussi outrancière.

1500 amendements ! Et tous, ou presque, pour dire la même chose ! Merde ! Et chacun vient à la tribune pour répéter, à quelques variations près, son refus du concept d’ »offre valable », juste avant que son texte soit trappé, dans la minute, par un vote déjà joué d’avance. Le citoyen, lui, qui lit déjà rarement un amendement, sera décontenancé par cette masse de textes à la durée de vie très limitée. C’est le « jeu » parlementaire : tout le monde veut se faire voir. Ce n’est pas démocratique, c’est juste du cirque…

Ceci étant dit, l’avenir s’annonce très sombre pour les travailleurs français. Au nom de la baisse du chômage – dont les chiffres ne ressemblent déjà plus à grand-chose de réel, les RMIstes n’y étant par exemple plus comptabilisés – l’UMP fait passer en force son texte qui augmente (encore) les contingents d’heures supplémentaires. Déjà, la logique de faire travailler plus pour résorber le chômage m’échappe, mais on n’en est plus à cela près…

Il faut regarder les détails. 72% des heures supplémentaires actuelles NE SONT PAS PAYEES aux employés. On veut nous faire croire qu’un mécanisme, qui déjà est très peu utilisé (pas même un tiers du contingent, en moyenne, est utilisé par les employés) et qui sera encore plus compliqué à mettre en place par l’employeur, fera le bonheur des travailleurs… mais, au nom de la « personnalisation », ce sont les accords de branche qui sont abandonnés, au profit d’accords par entreprise. Ainsi, les patrons, petits et grands, pourront faire travailler leurs employés à leur guise. On évoque des cas de 78 heures sur des semaines de six jours !

L’employé, lui, n’est pas consulté. Les « négociations personnalisées » ne le concernent pas… il signera ce qu’on lui demandera de signer. En revanche, il pourra tirer une croix sur son repos compensateur, si telle est la volonté de « l’accord conclu par l’entreprise ». Quant au « bonus » qu’il est censé toucher sur ses heures supplémentaires, pour faire court, il est bien inférieur à ce qu’il perdra en cotisations retraite.

Merveilleux, non ? Le Sarkozy du débat télévisé est bien loin…

Union pour la Méditerranée : Echange honneur contre spectacle (Ecrire à l’Elysée, qui transmettra)

Voilà. La grande collation du Président vient de s’achever. Il y a eu le raout officiel, autour d’une table; puis la détente, face au défilé national, tous ces grands dirigeants unis, côte à côte, y compris le secrétaire de l’ONU invité, autour du Grand Chef de la France, Président actuel de l’Union Européenne – et bientôt, peut-être, de la Méditerranée.

Il faut bien cela, au moins, pour un leader de la trempe de notre Iznogoud – enfin devenu Calife à la place du Calife. Pourquoi pas, dès lors, Grand Sultan d’un continent ?

Au fond, humour mis à part, il y a bien quelques personnes que Mr Sarkozy a oublié d’inviter, au sein de son Soviet Suprême pour le Bien de la Méditerranée; un petit paquet de millions de personnes, en fait – on appelle cela « des peuples » ; C’est vrai que ça aurait coûté cher en invitations, et puis quand on s’apprête à faire revoter un pays insolent (l’Irlande), on peut bien refaire le monde, Carlita pendue à son bras, une bonne pelletée de tyrans (pardon, des dirigeants qui font plus de 80% des voix à chaque élection) accrochés à l’autre.

Certes également, quelques-uns des invités aiment bien shooter des immeubles garnis de soldats français, et imposer le silence à des diplomates, des journalistes, et des premiers ministres de pays limitrophes. Mais enfin, il n faut pas vivre dans le passé ! Tout ça, c’était en 2005 !

Allez, trop de badinage tue le badinage… La fête, reconnaissons-le, s’est bien déroulée. Ces parachutistes ! Ces tanks blancs de l’ONU ! Quelques illuminés ont bien tenté de défiler devant l’ambassade de Syrie – heureusement, la police républicaine du Pays des Droits de l’Homme veillait. Ils ont été priés de bien vouloir défiler chez eux – ou dans un fourgon. Après tout, ça a une sacrée acoustique, les paniers à salade…

Et cette armée, voyons ! On lui prêterait des motifs de grogne… Pft ! « De la mousse », dixit Sarkozy. Une fois les dangereux gauchistes/extrémistes du collectif « Surcouf » identifiés (des militaires qui se plaignent… non mais ils se croient dans une manif étudiante ou quoi ?), vous verrez mon bon monsieur, que l’Armée saura réaliser le génie de la réorganisation sarkozienne.

Revenons à nous moutons. Que penser d’un plan pour unir politiquement tout un tas de pays très différents, avec mutualisation des services de protection de l’environnement, échange d’étudiants, et paix au Proche-Orient à la clé ?

Que sur le papier, c’est bien mignon, sauf lorsque les principaux intéressés, très poliment, arguent que, pourquoi pas, ça leur fera passer le temps avant l’élection de la prochaine administration des USA.

Nonobstant, l’Union pour la Méditerranée joue des coudes pour exister. Kadhafi n’y croit pas (mais il s’est bien marré durant son passage à Paris, à nous faire la leçon en matière de Droits de l’Homme !), et le Roi du Maroc était un poil trop occupé pour venir. L’Europe, elle, a voulu s’incruster dans l’aventure; il faut dire que Sarkozy comptait utiliser ses fonds pour lancer son projet… ceci expliquant sans doute cela.

C’est mal barré, donc ? Nooooon… pour plomber véritablement, à coup sûr, un tel projet politique, il faudrait avoir la géniale idée d’une hiérarchie organisationnelle fixe, qui défierait toue logique représentative des peuples. Par exemple, une présidence arbitrairement adjugée à la France (normal, hein), un secrétariat au Maroc – ou en Turquie, peut-être ? Et puis, encore un autre secrétariat, pour vraiment simplifier les choses…

On y est ?

Ah.

Bon.

Ben, c’était un joli défilé, quand même… Sarkozy a serré plein de mains. Et Carla ! Carla ! Superbe. Très belle. Très digne.

Féminisme, postiches, instrumentalisation…

683789011desfeministescollentdesbarbesauxstatuesdelaplace.jpg

Je voudrais revenir, ami lecteur, sur un évènement de ce 14 juillet. Des féministes du collectif « La Barbe » ont, selon leur méthode devenue traditionnelle, collé des postiches sur les statues féminines, voulant ainsi dénoncer la mainmise masculine sur les institutions de la République.

Les faits sont là, aujourd’hui encore, les femmes sont peu représentées dans nos institutions « démocratiques », pour tout un tas de raisons : machisme véritable, électorat parfois hostile à des candidatures féminines, mais aussi manque de vocation avéré chez les femmes (peut-être tout simplement découragées, mais désolé, ce n’est pas une vue de l’esprit), incompatibilité entre vie familiale et politique (on l’a constaté avec le recul des adjointes et des conseillères municipales aux dernières élections, certaines femmes préférant privilégier leur vie personnelle – ce qui ne signifie pas qu’elles soient « naturellement » prédisposées à materner !). Ce ne sont que de modestes explications, qui valent ce qu’elles valent. On me taxera peut-être de sexisme… la suite de ce post précisera ma pensée.

L’action de ce collectif me semble, bien qu’amusante et originale, contre-productive. Postuler le fait qu’il faille une femme présidente pour abolir le sexisme, me parait être une terrible erreur. Penser qu’une femme ne peut pas discriminer d’autres femmes, revient à penser, par exemple, que les noirs, aux temps de l’esclavage, ne pouvaient pas participer à ce système horrible.

Perdu. Des noirs affranchis sont devenus des esclavagistes, et ont lutté aux côtés des nordistes, aux USA, par exemple. Et des exemples tels que Condoleeza Rice, ou Margaret Thatcher, prouvent que les femmes sont tout aussi capables de tremper dans des magouilles militaires, et de faire preuve de brutalité politique.

Est-on représentatif de son sexe, de sa couleur de peau, ou même de sa religion ? Est-on même représentatif de son affinité politique, sachant toutes les lignes divergentes au sein d’une même formation ? Pour être plus clair, comment peut-on attendre le salut, face à une situation discriminatoire généralisée, par la présence d’une seule personne, fut-ce à la tête d’un pays ?

Cette logique voudrait, également, que les hommes ne puissent pas lutter aux côtés des femmes, tout comme les blancs n’auraient pas pu rejoindre le camp des abolitionnistes. C’est terriblement faux.

Que penser, donc, de ce collectif ? Que leur site Internet est très dépouillé, qu’on n’en apprend pas beaucoup sur eux/elles, qu’il puisse s’agir d’une entreprise pour décrédibiliser la candidature de Royal, par exemple ? Tout cela est possible, même le fait qu’elles soient sincères, même le fait que votre serviteur se plante complètement. Reste que, comme je l’ai déjà écrit de nombreuses fois ici, le sexisme m’insupporte. Qu’on combatte un système discriminatoire, oui ! Et par de lourdes sanctions à l’encontre des tenants de ce système !

Mais qu’on vienne invoquer la mystique selon laquelle les femmes vaudraient mieux que les hommes, ou que leur présence à une quelconque place que ce soit serait un « changement », et abolirait naturellement les discriminations, c’est tout simplement du machisme, de l’autre côté du miroir. Plus précisément, de la mysandrie.

Homme = Femme

Est-ce si compliqué à comprendre ?

Bayrou votera contre la réforme des institutions

La balance penche encore plus fermement en faveur du rejet de cet énième texte piégé de l’UMP…

PARIS – Le président du Mouvement Démocrate François Bayrou a annoncé jeudi qu’il ne voterait pas la réforme des institutions lors du Congrès qui se réunit lundi à Versailles, la qualifiant de « faux-semblant ».

« J’étais prêt à voter un texte s’il avait touché à l’essentiel » a affirmé sur RTL François Bayrou, qui réclame une « loi électorale qui permette d’avoir au Parlement des voix indépendantes, et donc une partie des sièges attribuées non pas en fonction de l’investiture du parti de président ou du grand parti de l’opposition mais en fonction de la représentation des Français. »

« On aurait dû mettre autour de la table les grands courants du pays en regardant ce que sont les problèmes fondamentaux, ces problèmes-là on n’y touche pas, et donc je ne voterais pas ce faux-semblant » a-t-il déclaré.

Le député des Pyrénées-Atlantiques a dénoncé « l’ambiance de marchandage » entretenue par le président de la République qui va « jusqu’à négocier lui-même pour obtenir quelques voix, des nominations, l’arrangement d’affaires, ou bien le fait qu’on pourra faire un groupe parlementaire avec 10 ou 12 ou 15 députés ».

« Ce n’est plus des marchands de tapis devant lesquels on se trouve, c’est des marchands de paillassons », a-t-il ainsi déclaré au sujet des radicaux de gauche, ajoutant que « tout ça ce sont des marchandages qui ne sont pas dignes de ce que la réflexion institutionnelle devrait être ». AP

La phrase à la con du jour

De Nicolas Sarkozy, à propos de sa réforme des institutions (qui a toutes les chances d’être enterrée vu son autisme sur des questions essentielles) :

« La réforme, au fond c’est comme le Bac, il faut l’avoir pour passer de bonnes vacances ».

Ce mec est vraiment plus bas que tout… traiter ainsi une putain de réforme constitutionnelle… c’est grave…

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales