Sarkozy blague pendant un enterrement

  De retour, ami lecteur, avec plein d’articles sous le coude et un moral un peu meilleur, histoire d’affronter l’avalanche de catastrophes dont nous gratifie notre joli monde actuel.

  Commençons par du simple, du court : notre Président est revenu de vacances. Il a donc repris sa tournée de rodomontades officielles. Après l’enfant massacré à coups de couteaux, et l’exhumation d’un massacre nazi (l’effet Guy Môquet devait s’être estompé), voici le discours, face aux militaires, suite à la mort de certains de nos soldats, récemment, en Afghanistan.

  Problème : Sarkozy s’en fiche. Il le prouve dans cet extrait vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/k67x3vyJvyFJMuJYjm

déjà chassé par YouTube (vive la liberté de l’information, en passant), mais heureusement encore dispo sur Dailymotion.

  On y voit, assez explicitement à mon humble avis, quelqu’un qui préfère faire le malin, plutôt que s’en tenir à la gravité de l’instant. Maintenant, il convient de choisir les bons mots : ceci ne me semble pas, mai lecteur, être « une honte » ou « un scandale » – mots galvaudés s’il en est… simplement, c’est disgracieux et déplacé.

  Les militaires, déjà précédemment, échaudés, apprécieront sûrement…

-jrdf
rss 4 réponses
  1. Cyril
    13 octobre, 2008 | 12:22 | #1

    Les chocs émotionnels peuvent créer des réactions de cet ordre.

  2. Aka 75
    25 octobre, 2008 | 22:10 | #2

    Le mépris aussi.

  3. Hélo
    22 novembre, 2009 | 22:18 | #3

    Quelle jolie, bien arrangée, bien umbue d’elle même petite ordure que ce petit monsieur mielleux et tout sucré qui cache un arrière goux amer.

  4. Hélo
    22 novembre, 2009 | 22:18 | #4

    Quelle jolie, bien arrangée, bien imbue d’elle même petite ordure que ce petit monsieur mielleux et tout sucré qui cache un arrière goux amer.

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales