Sarkozy reprend ses conneries d’affichage racial…

  Pfou… Cela devient, de notre point de vue, ami lecteur, franchement énervant.

  Que Sarkozy prenne deux Arabes et une Noire dans son gouvernement, est une chose. On peut dire que c’est « une première », une certaine marque « d’ouverture », gnagnagna tout ça… ou voir, derrière la vitrine, l’intention de jouer sur les sentiments antiracistes.

  Enfin… Il ne faut pas faire de faux procès, d’emblée. Le JRDF a toujours dit qu’il s’en contrefoutait des couleurs de peau, et qu’il « jugeait » sur les compétences.

  Mais là, toute la journée, une nouvelle a tourné en boucle : Un Noir a été nommé préfet par Sarkozy, « en vertu de l’effet Obama ». Ne rêvons pas. Les médias n’inventent pas cela. Il s’agit donc d’un évènement tout-à-fait préparé. Et là, ami lecteur, chez nous, ça coince méchamment…

  Vouloir « surfer » sur une vague est tellement sarkozien que cela se passe de commentaires, mais quand même, le fait du prince qui « autorise » un Noir, un peu comme ces curiosités vivantes des (pas si lointaines, visiblement) expositions coloniales, à venir fréquenter le pouvoir, franchement… Cela engendre, chez nous, de sacrés grincements de dents.

  Si Sarkozy n’était pas raciste, il aurait nommé cet homme, sans même évoquer sa couleur de peau.

  Si Sarkozy ne prenait pas les gens pour des demeurés, il n’aurait pas concocté un plan aussi grossier.

  Et enfin, si le respect des diversités était vraiment si important, pour Mr Sarkozy, nous lui conseillerions de faire appliquer les trente six mille lois votées depuis un paquet d’années, qui sont censées sanctionner les discriminations à l’embauche, dans les boîtes de nuit, les écarts salariaux honteux, et j’en passe…

  Il pourrait même aller passer un coup de fil, ô fantasme, à son « frère » Martin Bouygues, par exemple, pour lui demander de donner des droits sociaux aux Noirs qu’il envoie travailler sans aucune sécurité, sur ses chantiers surfacturés payés par l’Etat. Voire même, accorder un peu d’attention aux sans-papiers qui, depuis SIX MOIS ont lancé un mouvement courageux, pour obtenir des droits égaux aux autres salariés. Des sans-papiers qui lui ont préparé ses plats, notamment, lorsqu’il déjeunait dans les grands restaurants de Neuilly.

  Une place pour une personne, c’est une bonne nouvelle… pour 1 personne.

  Des conditions de vie honteuses pour des millions d’autres, c’est tout simplement inique.

-jrdf
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales