posts du 23 janvier, 2009


Les médias sous coupe réglée (Sarkozy parachève son chenil)

  Ami lecteur, tu remarqueras que dernièrement, mes articles sont plutôt incisifs… C’est vrai que ce qui touche à la liberté d’expression, et donc à la démocratie, me tient particulièrement à coeur. Evidemment, Sarkozy n’a pas pu s’empêcher de sortir une formule équivalente, des trémollos dans la voix, en jurant ses grands dieux que, pour lui, il ne pouvait concevoir de système démocratique sans des syndicats forts, des partis politiques puissants, et des médias stables financièrement.

  Pour les syndicats, on a vu le résultat : il liquide les petits, en gouvernant avec les gros (ceux qui collaborent, s’entend), sous le prétexte de la « représentativité ».

  Pour les partis politiques, quelqu’un qui est à l’origine du parti-fantôme « Nouveau Centre » ferait peut-être mieux de mettre une pédale douce sur ce sujet…

  Quant aux médias, ben c’est comme d’hab’; Quelques arbres pour cacher la forêt : Des aides pour le portage, un abonnement gratuit pour les jeunes de 18 ans à un quotidien, et surtout des mois de palabres et un « Livre vert » pour faire bien démocratique. Pendant ce temps, la suppression de la publicité sur les chaînes publiques, à 20 heures, est passée sans même que la loi n’ait été votée, ni même complètement examinée… histoire de donner le ton…

  Autre détail amusant : Ces Etats Généraux de la Presse (Sarkozy a le sens du mot ronflant, pas de doute là-dessus), s’achèvent sans même que les journalistes présents ne puissent poser une question ! On a donc droit à un one-man-show de plus d’une heure, en face caméra, ce qui est particulièrement inhabituel… non ?

  Et derrière tous ces beaux discours et ces quelques petites paillettes collées ici et là, une réalité bien plus grinçante se profile : D’abord, le doublement de la publicité gouvernementale dans la presse. C’est vrai qu’on n’en avait déjà pas assez… Ensuite, la fin de l’interdiction, pour un groupe, de cumuler plus de deux des trois médias admis (presse écrite/radio/télévision). Quant à la transposition des droits d’auteur sur la plateforme numérique, ami lecteur, elle signifie peut-être la mort de ce blog – et de bien d’autres ! – à long terme, sous l’écrasement des procès qui pourront en résulter.

  J’ai même failli m’étouffer de rire, quand j’ai entendu Sarkozy parler de la « déontologie de la presse ». Parmi ses 90 mesures, qui ne sont pas toutes connues actuellement, figure donc cette volonté de former plus grandement à la déontologie les journalistes. Quand on voit ce qui arrive à ceux qui font paraître des photos déplaisant à notre cher Tsar, c’est sûr que quelques cours sur la liberté de la presse et le devoir d’informer le public, hein…

  Oubliée, la perquisition au Canard Enchaîné ?

  Oubliée, la campagne Médiapart censurée ?

  Oubliée, l’arrestation musclée d’un rédacteur de Libération ?

  Oubliés, les sondages défavorables passés à la trappe par les amis du futur Président, pendant la campagne, les déclarations mensongères de Bolloré affirmant n’être aucunement en affaire avec l’Etat, les bourrelets et la bague Photoshopées, les ministres en couverture des magazines people comme-par-hasard et la presse gratuite qui ne peut pas tenir deux pages sans louer les réformes gouvernementales ?

  Oubliées, toutes ces infâmies à l’égard de l’intelligence du peuple français, tramées par des types qui nous voient tout juste comme du « temps cerveau disponible pour vendre du Coca-Cola » ?

  Le JRDF, lui, ami lecteur, n’oublie pas. Quand on voit que toute cette affaire de publicité sur les chaînes publiques, ne sert qu’à vendre plus cher les espaces pub sur TF1 et consorts, la déontologie et la qualité de la presse, hein… 

  Godwin point : « Mentez, mentez, et mentez encore ! Il en restera toujours quelque chose. »

Record de chute de fortune chez les milliardaire pour 2008

  Les pauvres… Dire que certains n’ont plus que quelques centaines de millions de dollars d’actifs, maintenant… On va bientôt organiser un gala de charité pour eux :-)

  On commence par les Etats-Unis…

ceomillions1.jpg

  Cette vieille carne de Rupert Murdoch, le magnat des médias US, entre autres, et grand supporter devant l’éternel du parti Républicain, aura peut-être l’occasion de méditer sur la « dérégulation du marché »… il a perdu 2 milliards de dollars, lorsque le cours de sa société a plongé de 34%.

 

ceomillions2.jpg

Charles Ergen, avec sa société de fournisseur de télé par satellite, perd 25% de son magot. Soit 2,1 milliards de dollars.

 

ceomillions3.jpg

Harold Simmons, fourgueur de titane notamment, perd quant à lui, un total cumulé de 3,5 milliard d’Euros…

 

  Bon. Qu’on ne s’inquiète pas trop, ces pauvres gens conservent tout de même quelques milliards d’actifs. D’autres histoires sont plus marrantes…

 

milli1.jpg

 Anil Ambani, un autre magnat des télécommunications, associé avec Lakshmi Mittal, tient le record avec 30 milliards de dollars de pertes. Il lui en reste 12.

 

1222blowup04.jpg

Bjorgflur Gudmundsson par contre, c’est une autre histoire… Ses 1,1 milliards de dollars se sont envolés. L’Islande ayant fait saisir sa deuxième plus grande banque, dont il était directeur, il a du liquider sa société, Hansa. A noter que Bjorgflur n’en est pas à son premier souci financiaro-judiciaire, puisqu’il a déjà été condamné pour fraude et détournement d’argent…

 

1222blowup07.jpg

Tulsi Tanti, quant à lui, montre que tout n’est pas affaire de « crise économique mondiale »… Sa société qui produit des hélices de turbine a vu chuter son action dramatiquement, après que certaines aient craqué. Son plan de modernisation de ses usines, à hauteur de 25 millions de dollars, n’a pas rassuré ses actionnaires… Résultat : Il perd 2,5 milliards de dollars. Plus que 500 millions. Bonne chance, Tulsi !

(Non parce que ça se voit un peu sur la photo, quand même, qu’il est un peu préoccupé le monsieur…)

 

Un avis sur le travail le dimanche

  La loi sur le travail dominical n’en finit pas de faire couler de l’encre… même virtuelle, celle du JRDF, sur ce sujet, coulera également.

  Que penser d’un tel projet législatif ? A priori, la même chose que pour la suppression de la publicité à certaines heures sur les chaînes du service public – cela a un côté « bonus non-négligeable auquel personne ne pourra s’opposer ». Le Sarkozy populiste battant des bras en prêchant les gains de pouvoir d’achat « pour ceux qui le veulent » est tout trouvé, avec le supplément de « et comme ça les gens pourront tranquillement faire leurs courses le dimanche ».

  Mais, comme pour la suppression de la pub, ami lecteur, il faut savoir lire entre les lignes, et regarder les conséquences de tout cela. C’est-à-dire fouiner dans les textes de loi, et voir qui ceux-ci vont avantager, in fine. Bon. Déjà, je ne suis pas un « antilibéral » farouche prêt à aller dans une manifestation pour beugler aux côtés des syndicats, et au pas cadencé s’il vous plaît ! Cela ne veut pas dire que je crache sur toute revendication sociale, non plus, ni que le bien-être des travailleurs m’est égal, AU CONTRAIRE !

  Mais regardons les choses en face, déjà. Malgré les textes de loi qui autorisent des « dérogations exceptionnelles », à déposer auprès de la mairie, et limitées à 5 dimanches par mois, excepté dans les zones classées « touristiques » et par rapport à certains secteurs spécifiques – alimentation jusqu’à 12H00, entreprises fonctionnant en flux tendu, etc… LES TABACS, LES CAFES, LES BOULANGERIES, ET NOMBRE DE GRANDES SURFACES OUVRENT LE DIMANCHE. Et pas jusqu’à midi. Ce n’est pas de l’ordre de 100%, mais franchement, les réglementations en France, sur le travail dominical, y’en a pas mal qui s’en contrecarrent. Et tous ceux qui veulent s’acheter du pain à 16H le jour du Seigneur, ou un paquet de clopes, ou une bouteille de vin chez l’épicier du coin, ne s’en portent pas plus mal.

  Donc, où se trouve vraiment le problème, dans tout cela ?

  Il vient du fait qu’un certain monsieur Vuitton, qui a un grand magasin sur les Champs-Elysées, s’est récemment fait casser sa dérogation d’ouverture dominicale parce que l’entrée de son magasin se trouve sur un côté de l’avenue, et pas le bon, celui qui est en zone commerciale. Sarkozy y a fait référence plusieurs fois. Et donc, monsieur Vuitton, tout comme d’autres grosses sociétés qui ont connu de pareils problèmes avec la loi – parce que les employés ont porté plainte aux Prud’Hommes, par exemple – se retrouvent bien emmerdés.

  Comme ce sont des bons gros patrons de droite, et que nous sommes en France, évidemment, ils passent un coup de fil au Président, en lui demandant d’arranger leurs affaires. Et celui-ci, tout démago qu’il est, nous fait croire qu’il s’agit d’un problème national, une étape de plus dans sa croisade du Pouvoir d’Achat (qui est bien mal barrée, à mon humble avis, mais c’est un autre sujet…).

  Les conséquences de tout ceci, ami lecteur, sont les suivantes : Les grandes surfaces, TOUTES les grandes surfaces et pas seulement celles qui n’en font qu’à leur tête ou qui ont un arangement avec les autorités, vont pouvoir effectivement faire travailler leurs employés, sur-la-base-du-volontariat-mais-oui-c’est-ça, en leur payant soi-disant un salaire majoré. J’écris « soi-disant » parce que quand on voit à quel point les heures supplémentaires sont déjà difficiles à toucher, sans parler des RTT et même des congés payés, les salaires majorés le dimanche, dans des grosses usines à profit, hein…

  Sans compter que les petits commerces risquent de méchamment morfler sur ce coup-là, eux ne pouvant pas forcément ouvrir le dimanche (certains le font, mais les artisans-commerçants, le saviez-vous, ont aussi une vie de famille).

  Au final, rappelons que ce texte ne change pas grand-chose : il n’autorise que quelques dérogations en plus. Mais tout cela n’est qu’une foutaise. Encore une fois, ce qui compte là-dedans, c’est d’arranger les affaires des Vuitton et compagnie, qui ont bien financé l’UMP alors faudrait bien que ça leur serve à quelque chose, d’avoir leur petit protégé au pouvoir.

  Les autres commerçants, ma main à couper, vont se faire enfler.

  Pourquoi ? Parce que dans le monde merveilleux de la droite, les très gros mangent les gros, mais surtout les petits. 

  Rassurons les droitistes : ce n’est pas très grave, puisque les chiffres du chômage sont bidonnés, et que les gens ne regardent pas l’étiquette de ce qu’ils entassent dans leur caddie.

Un requin tente de s’échapper et tombe dans une piscine…

Îles des Bahamas – Un requin femelle a sauté de son bassin et a terminé sa chute dans un toboggan aquatique avant de finir son voyage dans la piscine de l’hôtel voisin.

Les employés d’un hôtel vérifiaient que tout était en ordre lorsqu’ils ont découvert un requin nageant dans leur piscine. Visiblement, il avait sauté par-dessus la balustrade de son bassin, atterri sur un toboggan qui l’a amené tout droit dans la piscine de l’hôtel. Heureusement, le requin femelle âgé de 12 ans a été découvert mardi matin alors que la baignade n’était pas encore ouverte au public.

Les secours sont arrivés rapidement pour venir en aide à l’animal qui souffrait de problèmes respiratoires. En effet, victime du chlore contenu dans l’eau et malgré les efforts des employés du parc aquatique the Atlantis Aquarium qui l’ont rapidement pris en charge, le requin est mort peu après.

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales