Le pape… encore et encore

photo030245930626677.jpg

  Au risque de choquer, à mon tour, ami lecteur, je ne vais pas me ranger du côté des loups hurlant contre Benoît XVI, et vais donc faire court.

  Le dénommé Ratzinger, qui a longtemps fait partie de l’administration de la Congrégation de la Foi, peut-être l’un des offices les plus intégristes du Vatican (un restant de l’Inquisition, pour être plus spécifique), a également oeuvré du côté de l’Index – vous savez, ce service qui décide quel livre est pur, et quel livre mériterait le bûcher, si le Vatican était encore doté d’un pouvoir temporel…

  Alors, ne coupons pas les cheveux en quatre : Benoît XVI est un conservateur aux méthodes expéditives – ainsi qu’en témoigne l’attaque en règle contre l’Islam, ayant failli déclencher une guerre de religions, à peine quelques mois après son arrivée à la tête de l’entreprise J-C incorporated. Ou ses fréquentes allusions au fait que le concile Vatican II, à ses yeux, était un reniement des principes fondamentaux de l’église apostolique, catholique et romaine.

  Donc, ne jouons pas les vierges effarouchées : on le savait déjà, depuis longtemps, que cet homme était potentiellement dangereux.

  Partant de là, excusez-moi, mais les propos tenus par le mîtré Ratzinger, sont presque en-deça de ses records précédemment établis. Qu’on s’offusque de si peu, venant d’un pape, et en particulier de celui-ci, m’interpelle.

   Alors, on reprend : l’Eglise catholique prêche l’abstinence avant le mariage, l’abstinence encore pour lutter contre le SIDA, et l’abstinence toujours au regard de tout ce qui a un rapport avec le sexe, excepté dans le contexte de procréation – dument sanctionnée par un mariage religieux.

  Voilà. Ceux qui attendent qu’un pape passe outre ces dogmes, ont autant de chances d’assister à ce spectacle qu’au retour d’Elvis. Jean-Paul II lui-même, pourtant réformateur, savait qu’il ne pourrait jamais changer cet état de fait. Non qu’il y crut dur comme fer – il a emporté ce secret dans la tombe – mais parce que, s’il le faisait, tout un tas d’intégristes lui seraient tombés dessus à bras raccourcis… Et déjà qu’il avait échappé de peu à un attentat…

  Par contre, quitte à parler d’abstinence, s’il est de fait que rien n’est plus stupide que de demander à un pape ce qu’il pense du préservatif, il serait tout de même agréable que le dignitaire en question s’en tienne aux dogmes de sa boîte, sans en rajouter une couche…

Une Réponse à “Le pape… encore et encore”

  1. boddah dit :

    Bravo c’est important de rappeler qui est Benoit XVI à ceux qui pensaient que le Vatican était épuré de tout ses fanatiques !

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales