Les socialistes de retour en Grèce
6 octobre, 2009 @ 3:23 Actu Internationaaaale (+165)

Source : Reuters

Après cinq ans de règne conservateur, les socialistes du Pasok ont largement remporté les élections législatives anticipées en Grèce, s’engageant à combattre avec succès par la relance une crise économique qui a provoqué la chute de leurs adversaires.

Après dépouillement des votes dans 50% des bureaux, les socialistes remportent 43,6% des voix, contre 38,10% en 2007 et devraient ainsi disposer de 160 sièges sur 300 au parlement.

Les conservateurs de la Nouvelle Démocratie, qui dirigeaient le gouvernement sortant, recueillent 35% des suffrages, contre 41,84% il y a deux ans, après avoir été attaqués sur leur gestion de la crise économique et leur incapacité à lutter contre la corruption.

Le Premier ministre Costas Caramanlis a reconnu la défaite de son camp et souhaité bonne chance à son rival socialiste.

« Je tiens à féliciter (le leader socialiste) George Papandréou pour sa victoire. Comme chaque Grec, j’espère qu’il réussira dans le grand défi qui l’attend dans ces circonstances difficiles », a-t-il déclaré aux journalistes.

« J’assume la responsabilité de la défaite et déclenche la procédure pour l’élection d’un nouveau président du parti », a-t-il ajouté.

« Aujourd’hui, nous avons changé le cours des choses pour la Grèce et pour nos vies. Aujourd’hui, nous entamons un grand effort national pour remettre notre pays sur la voie du redressement, du développement et de la création », a déclaré Papandréou aux journalistes, après avoir revendiqué la victoire devant ses partisans enthousiastes.

L’extrême droite du LA.O.S passe de 3,8% des voix en 2007 à 5,5%, les communistes de 8,15% à 7,2%, la coalition de gauche de 5,04% à 4,3% et les écologistes de 1,05% à 2,3%.

Dans un concert d’avertisseurs, des milliers de militants socialistes en liesse se sont rassemblés devant le siège du parti à Athènes en agitant des drapeaux verts du Pasok.

Les analystes pensent que les marchés réagiront favorablement à l’issue du scrutin.

« Non pas parce qu’ils avaient une préférence pour l’un des deux partis mais parce que le nouveau gouvernement, avec une majorité absolue au parlement, aura quatre années de visibilité pour appliquer son programme », a expliqué Alexander Moraitakis, président de l’association de courtiers en bourse Smeha.

DEUX « HÉRITIERS » FACE À FACE

Les chefs de file des deux formations, héritiers de dynasties politiques, le socialiste George Papandréou et le conservateur Costas Caramanlis, s’affrontaient pour la troisième fois.

Ils affichaient des programmes diamétralement opposés pour résorber un déficit budgétaire béant et une dette publique qui échappe à tout contrôle.

Caramanlis prônait deux années d’austérité, au nom de la « responsabilité ».

George Papandréou, pour sa part, plaidait pour un alourdissement de la fiscalité sur les plus hauts revenus, proposant d’injecter trois milliards d’euros dans l’économie pour relancer la croissance et alimenter les recettes publiques.

La répartition des sièges se fait à la proportionnelle par grandes circonscriptions, avec une prime qui attribue 40 députés supplémentaires au parti arrivé en tête.

A son arrivée au pouvoir en 2004, Costas Caramanlis promettait de tirer un trait sur une ère socialiste de plusieurs dizaines d’années émaillée de nombreux scandales. De nouvelles affaires de corruption, auxquelles la crise mondiale est venue s’ajouter, ont eu raison de l’enthousiasme soulevé par les Jeux olympiques d’Athènes.

Après plusieurs années d’une croissance à 4%, l’évolution du PIB devrait être nulle en 2009. La crise n’est pas aussi grave que dans certains Etats membres de l’Union européenne, frappés par la récession, mais la dette publique, évaluée à 103% du PIB cette année, accroît considérablement la vulnérabilité de l’économie grecque.

Version française Jean-Philippe Lefief, Grégory Blachier, Guy Kerivel et Pascal Liétout

-jrdf
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales