Une pétition pour une commission parlementaire sur les risques psychosomatiques au travail

Ami lecteur, je relaye ici la pétition d’un de mes contacts, qui me fait part de cette initiative : exiger une réaction complète face au climat de plus en plus délétère du travail, en France.

  Voici le lien vers la pétition :

  http://www.mesopinions.com/Une-commission-parlementaire-sur-les-risques-psychosociaux—halte-aux-suicides-au-travail—petition-petitions-75a55e1dcb2ffbdca1ce211a49010f68.html#signer-petition

  Je copie-colle ici, également, le texte de l’introduction, ainsi que les revendications de ce mouvement :

 France Telecom est le révélateur d’une « maladie honteuse » pour notre économie : on ne sait plus gérer l’humain, alors on le maltraite » jusqu’à n’en plus pouvoir.
Il est faux de dire que les regroupements et les réorganisations répondent à des impératifs de rentabilité. Les nouveaux « gouroux » de la gestion des ressources humaines ont persuadé les dirigeants et les actionnaires qu’il y avait du bon stress.

Le résultat c’est une casse sociale de salariés, gérés comme du bétail, et motivés par le stress et la promotion de l’individualisme.

Nos valeurs et notre système ne supporteront pas longtemps cette gestion d’un autre âge. Il faut « humaniser » la gestion des ressources humaines, et comme pour l’environnement, il faut repenser le modèle d’organisation de l’entreprise. Nous pouvons produire autant, mieux et dans de meilleures conditions de travail. Un malus social est une solution pour motiver les grandes entreprises.

 

Faisons circuler la pétition pour protéger nos emplois, et surtout nos vies de salariés, cadres ou non cadres, le stress cela nous concerne !

Halte aux suicides dans nos entreprises ! Pour la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire, avec une audition d’entreprises témoins sur les risques psychosociaux dans nos entreprises.

Faisons circuler la pétition pour protéger nos emplois, et surtout nos vies de salariés, cadres ou non cadres, le stress cela nous concerne !

1. Un état des lieux sur le sujet : une question notamment, combien ce stress coûte à l’assurance maladie ?

2. Une série d’entreprises témoins à auditer : les cabinets spécialisés et les organisations syndicales ont une liste d’entreprises.

3. Un projet de loi pour inscrire le stress comme maladie professionnelle : il faut responsabiliser les cadres qui gèrent les ressources humaines. Un salarié c’est d’abord un être humain, avec un potentiel qu’il faut développer et non exploiter.

4. Un renforcement des prérogatives des médecins du travail et des C.H.S.C.T; ces derniers devant être généralisés à toutes les entreprises, quelques soient leurs effectifs.

5. Création d’un « malus social » à partir d’un accord obligatoire à signer dans toutes les entreprises, sur le niveau de bien-être social, avec une série d’indicateur à mettre en place à partir des résultats de la commission d’enquête.

-jrdf
rss 1 réponse
  1. MARIE
    14 octobre, 2009 | 7:49 | #1

    JE SUIS D’ACCORD avec une etude de ce probleme et faire un changement sur l’organisation du travail dans les societe, ainsi que l’institution d’un malus;

Laisser un commentaire

WADE - Président - |
la vérité |
Mohamed Fouad Barrada |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarkosy un espoir pour la f...
| Sylvie Trautmann
| optiqueslibérales